PRÉVISION BUDGÉTAIRE DU MAEC : LE RAYONNEMENT DU BÉNIN DANS LE MONDE PRÉOCCUPE AGBENONCI

La présentation des budgets 2023 des différents ministères devant la commission budgétaire de l’Assemblée nationale a pris fin ce vendredi 25 novembre 2022. C’est le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération qui a bouclé la boucle.

Le budget du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au titre de l’année 2023 est évalué à 16.793.972.000 FCFA. Ce budget est légèrement en baisse par rapport à celui de l’année 2022, qui était de 16.964.231.000 FCFA.

Pour le patron de la diplomatie béninoise, cette diminution se justifie, entre autres, par la fermeture de quelques missions diplomatiques et le départ à la retraite de certains agents du ministère. Mais, cela n’affecte nullement l’ambition de la diplomatie béninoise.

D’ailleurs, à en croire Aurélien Agbenonci, l’objectif principal du MAEC au titre de l’année 2023 est de « poursuivre le rayonnement du Bénin à l’Extérieur ».
Ainsi pour la mise en œuvre de ce budget, trois programmes sont prévus au menu de la feuille de route. Il s’agit du «Pilotage et Soutien aux Services du Ministère», de la «Diplomatie et à la Coopération Internationale» et «l’Attractivité et le Rayonnement du Bénin à l’Extérieur».

Selon le ministre Aurélien Agbenonci lors de la présentation de son budget prévisionnel, la diplomatie béninoise s’adapte et poursuit les efforts pour le renforcement de son influence et de son efficacité malgré les crises multidimensionnelles.

La preuve, le pays fait recours aux partenariats multinationaux, gage d’une nouvelle dynamique pour capter davantage de ressources pour l’atteinte de ses objectifs.

Néanmoins, les efforts fournis jusque-là ne devraient pas être une raison pour verser dans l’auto satisfaction. C’est du moins l’avis de Aurélien Agbenonci qui a fait savoir que le Bénin n’est en état de belligérance avec aucun autre pays, et qu’il inspire respect dans le monde.

Le Bénin tire son constat de ses nombreux voyages et notamment ses échanges avec les représentants des pays à l’étranger. Le Bénin entretient donc de bonnes relations avec les États, tout en veillant à ses priorités, a précisé le ministre. Cependant, plusieurs défis sont à relever. Notamment l’amélioration des services rendus aux Béninois de l’étranger et le rayonnement du pays dans le monde. Les programmes élaborés autour du budget 2023 sont des lévriers pour la poursuite des efforts avant d’étendre à travers le monde le vaste réseau des partenariats.

Il faut souligner qu’au nombre des préoccupations exprimées par les députés figurent les relations du Bénin avec ses voisins, tels que le Nigéria et certains pays de l’Occident, comme la France, le positionnement des cadres béninois dans les Institutions internationales, la situation des Béninois ainsi que celle du patrimoine national à l’étranger.

Séverin A. / La Rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

FIRST AFRIQUE MAG DE CE JEUDI 01 DECEMBRE 2022

jeu Déc 1 , 2022
Télécharger toute la parution ICI