VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE : 16 JOURS POUR SENSIBILISER AU BENIN

Le gouvernement du Bénin a lancé, ce vendredi 25 novembre 2022, une campagne dénommée «16 jours d’activisme contre les Violences Basées sur le Genre».

La cérémonie a eu lieu sur l’esplanade de l’Amazone de Cotonou en présence des autorités ministérielles, des partenaires techniques et financiers…

Le gouvernement et ses partenaires renforcent leurs liens pour l’élimination des violences à l’égard des filles et des femmes. La preuve de cette détermination contre les VGB est affichée au détour de cette campagne conjointe du Ministère des Affaires sociales et de la Microfinance et l’Institut National de la Femme et ses Partenaires Techniques et Financiers.

En effet, le 25 novembre de chaque année est consacrée à la célébration de la Journée de lutte pour l’élimination des violences à l’égard des filles et des femmes dans le Monde. Et le 10 décembre, la communauté internationale célèbre les Droits de l’Homme. Pour marquer cette période qui part du 25 novembre au 10 décembre, il est d’activiste habituellement décrété dans tout le monde entier 16 Jours d’activisme contre les Violences Basées sur le Genre.

Ainsi, l’édition 2022 au Bénin est célébrée avec une synergie d’actions entre le gouvernement et ses partenaires.

Le Représentant-résident du Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA), Richmond Tiémoko, intervenant à l’occasion au nom du Groupe Thématique Genre et Protection Sociale des Partenaires Techniques et Financiers a salué la volonté politique exprimée quotidiennement par le Gouvernement à travers les nombreux actes posés pour que cessent les VBG.

A l’en croire, leur engagement et disponibilité restent entier. Les partenaires sont prêts à toutes sortes d’appuis et d’actions aux côtés du Gouvernement pour le bien-être des cibles des VBG, a-t-il fait savoir.

L’institut national de la femme joue un rôle important dans la lutte contre les Violences Basées sur le Genre.

En créant et en renforçant en 2021 l’INF, le Gouvernement du Bénin veut donner un autre sens à la lutte contre les violences faites aux filles et aux femmes.

Les nombreuses sollicitations reçues et l’assistance juridique portée aux femmes victimes de violences en peu de temps justifient sa raison d’être.

Abondant dans le même sens, la ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, Véronique Tognifodé, a évoqué plusieurs actions qui témoignent à suffisance de la volonté politique du Gouvernement à freiner les VFF.

« L’occasion de cette campagne permettra au MASM, à travers ses structures opérationnelles dans les 77 communes, de mobiliser davantage les cibles concernées pour des actions plus musclées de sensibilisation contre les Violences Basées sur le Genre », a-t-elle témoigné.

A l’endroit des hommes, la ministre a également laissé un message. « La masculinité positive, c’est la manifestation de votre engagement auprès de vos mères, de vos épouses, de vos filles pour faire reculer les travers, les normes sociales contraires à la marche de l’histoire et qui nous arrièrent. Nous vous appelons à reconnaître et à combattre tout abus qui transforme la cohabitation pacifique en une souffrance psychologique multiforme et complexe », a plaidé Véronique Tognifodé.

L’autorité ministérielle a également invité les différentes organisations impliquées dans cette lutte à mener des actions plus efficaces pour l’élimination des violences faites aux femmes : « Notre présence en ce lieu de mémoire nous rappelle que les amazones sont des symboles de courage et de détermination dont nous devons faire notre identité. Ce courage et cette détermination, c’est à cela que je nous convie dans le respect des rôles et des responsabilités qui sont confiés à chaque citoyen et à chaque citoyenne », conclu Véronique Tognifodé.

Séverin A./ La Rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

PROJET AWE2022 : DÉCOUVRONS LES VAILLANTES DAMES DE LA COHORTE 3, SALIFOU K. Mourdjanatou

lun Nov 28 , 2022
SALIFOU K. Mourdjanatou est titulaire d’une Licence en sciences agronomiques. Elle est la co-promotrice de #Bénin_Alimentation_Locale ( BAL), une entreprise créée en 2018 et spécialisée dans la transformation Agro alimentaire.SALIFOU K. Mourdjanatou rêve d’agrandir son entreprise, d’employer plus de 100 jeunes femmes et de voir ses produits être consommés au-delà […]