SUIVI ET ÉVALUATION DU PROJET SWEDD : COTONOU AU CŒUR D’UN ATELIER RÉGIONAL

Depuis ce lundi 07 novembre 2022, des experts chargés de suivi et évaluation des pays SWEDD échangent à Cotonou autour d’un atelier régional de capitalisation des expériences.

Valider ensemble les outils essentiels pour harmoniser et opérationnaliser le système de suivi et évaluation à tous les échelons du dispositif du projet. Voilà l’objectif de l’atelier régional de capitalisation des expériences en matière de suivi et évaluation du projet régional d’autonomisation des femmes et du dividende démographique au Sahel (SWEDD) qui se tient à Cotonou depuis ce lundi 07 novembre 2022. Les participants à ce rendez-vous régional proviennent de treize (13) pays, dont le Bénin, pays hôte.


Il s’agit essentiellement pour les experts de haut niveau chargés de suivi et évaluation des pays SWEDD de s’entendre autour d’un agenda qui leur permettra de partager les outils et les expériences réussies en matière de S&E, d’harmoniser la compréhension des métadonnées des indicateurs du cadre de résultats du SWEDD3 et valider celles des indicateurs additionnels de suivi des effets, d’harmoniser le système de collecte de données à travers des directives communes pour l’élaboration d’un plan de collecte.

Aussi, les participants vont-ils mettre à niveau les équipes pays sur les instruments numériques de collecte de données à distance (GEMS) et de renseignement automatisé du cadre de résultats, identifier des indicateurs complémentaires pour le suivi des effets du Programme et capitaliser les acquis dans la mise en place des systèmes nationaux de suivi et évaluation pour les nouveaux pays.


À l’issue des cinq (05) jours que durent les travaux, les participants vont trouver des issues entre pays pilotes pour faire avancer les résultats escomptés et axés sur des indicateurs de performance à travers la mise en œuvre des différents programmes.


Il faut rappeler que le projet régional d’autonomisation des femmes et du dividende démographique au Sahel (SWEDD) va permettre, entre autres, le plein épanouissement des filles en soutenant un meilleur investissement dans leur scolarisation.

Séverin A./ La Rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Groupe BRICS : L'ALGÉRIE DEMANDE SON ADHÉSION

mer Nov 9 , 2022
L’Algérie a officiellement introduit sa demande d’adhésion au groupe des cinq, BRICS. L’annonce a été faite lundi dernier par l’envoyée spéciale du ministère algérien des Affaires Etrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, chargée des grands partenariats internationaux, Leila Zerrouki. En juillet 2022, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, avait […]