BENIN : RÉSEAUX GSM, VOICI LES SERVICES INNOVANTS DE LA SBIN

Le premier opérateur global 100 % Bénin est officiellement en service depuis le 21 octobre 2022. Commercialisé sous la marque Celtiis, ce nouveau réseau offre une nouvelle gamme de services aux consommateurs.

Celtiis mobile est une marque résolument orientée, clients, performances avec l’ensemble des valeurs. Sur le mobile, le réseau offre une nouvelle gamme de forfaits voix et internet abondant avec les meilleurs rapports qualité prix du marché, a fait savoir Thérèse Tounkara, directrice générale de la SBIN.
Dans toutes ses zones de couverture, le réseau est d’office 2G, 3G, 4G et 4G+ a-t-elle ajouté. La couverture actuelle du réseau est large. Le Grand Nokoué est couvert à 100 %, tous les chefs-lieux de départements sont aussi couverts.

En somme, 80 % de la population est couverte par Celtiis mobile dès le démarrage de ses activités. Une couverture qui va continuer en s’accélérant a rassuré Thérèse Tounkara.

Sur le mobile money, Celtiis Cash est déjà disponible avec une plateforme de dernière génération et un tarif de retrait imbattable pour les clients a expliqué la directrice générale de la SBIN. Celui-ci est de 1 %, a-t-elle indiqué ajoutant qu’il vient avec une application pour l’ensemble des clients. « Quel que soit votre opérateur, même si vous n’avez pas de Sim Celtiis, vous pouvez utiliser «Celtiis Cash» et l’ensemble des innovations ».

En ce qui concerne le service client, le réseau met en place un service client digital de proximité relatif, orienté vers tous les clients.

En dehors de celui-ci, un service client physique est aussi disponible dans tous les départements du Bénin.

Le service de portabilité

Grâce au service de portabilité, « Vous pouvez avec votre numéro et devenir client Celtiis et bénéficier de l’ensemble des innovations réseaux et services ».

Celtiis offre également aux résidentiels, aux clients grand public des offres fixes voix et internet. Elles sont soit par fibre optique soit sans fil.

Les communications entre clients Celtiis fixe sont gratuites. En tant que membre global, Le réseau offre aux professionnels, entreprises, opérateurs, une connectivité très long débit, des services, des e-services du cloud avec un data center de dernière génération déjà opérationnel a déclaré Thérèse Tounkara.

Le lancement de la Société béninoise d’infrastructures numériques (SBIN) est le succès de la coopération sud-sud à travers le partenariat inédit avec la Sonatel, s’est réjoui directeur général de la Sonatel, Sékou Dramé. Au-delà du groupe Sonatel, c’est l’expertise africaine qui est valorisée par ce modèle mis en place a-t-il ajouté. Tout en clamant que cette coopération est une fierté africaine, Sékou Dramé a reconnu que cette confiance est aussi un réel défi pour la Sonatel. Il a exhorté toutes les parties prenantes à travailler pour une SBIN forte, championne nationale du numérique au Bénin et socle de la matérialisation de la vision du président Patrice Talon.

« L’entrée du nouvel opérateur Celtiis au Bénin entre en ligne avec l’ambition du gouvernement de dynamiser les offres de services de communications électroniques vers les ménages, les entreprises et les administrations publiques et de susciter encore plus d’innovations au profit des consommateurs », a souligné Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation. Après avoir été lancé, les attentes des consommateurs vis-à-vis de ce réseau sont grandes. L’un des plus importants selon Aurélie Adam Soulé Zoumarou, est la disponibilité et la fourniture des services de communications électroniques innovants et adaptés. Le deuxième est le niveau de d’excellence opérationnel propice à une qualité de service conforme aux standards les plus hauts dans ce domaine.

Le gouvernement est convaincu que le numérique est un outil de productivité, mais également d’intégration, de cohésion et d’inclusion a laissé entendre le ministre d’État chargé de l’Économie et des Finances Romuald Wadagni. C’est pourquoi depuis 2016, l’exécutif a placé ce domaine au cœur de son action. Et si l’État a décidé de promouvoir la mise en place d’un troisième opérateur, c’est pour trois différentes raisons a fait savoir l’argentier national. La première est d’avoir un opérateur qui pousse à régler la question d’accessibilité des outils et services numériques pour tous les Béninois. La deuxième, disposer d’un opérateur qui va innover permettant aux uns et aux autres de se pousser vers l’avant et d’offrir des services de qualité.

La troisième et dernière raison, est d’avoir un opérateur qui a la force de frappe, la capacité financière de faire des investissements pour que le Bénin ait un écosystème numérique dynamique.

Jacob Y./La rédaction


First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

PROJET AWE2022 : DÉCOUVRONS LES VAILLANTES DAMES DE LA COHORTE 3, HOUNKPALODO Houètchédé Germaine

mar Oct 25 , 2022
HOUNKPALODO Houètchédé Germaine a suivi une formation en élevage et est également en 3ème année des études de la langue allemande. Promotrice de Poussin Tagnon, une entreprise créée en Mars 2022, Germaine s’est spécialisée dans la production des poussins Goliaths traités avec des plantes, afin de protéger la santé du […]