BENIN : ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, MISE EN PLACE D’UN DISPOSITIF ANTI-PLAGIAT


Un logiciel de test de plagiat sera bientôt mis en place. C’est l’une des décisions prises par les membres du gouvernement réunis en Conseil des ministres mercredi 12 octobre 2022.

Les textes, résultats et documents scientifiques seront désormais passés au peigne fin au Bénin pour détecter d’éventuels plagiats.

Le gouvernement du président Patrice Talon entend mettre en place un logiciel de test de plagiat. Ceci, dans le cadre de la constitution de la base de données numériques du fichier national des aspirants aux métiers d’enseignant du supérieur.

« Il s’agit de promouvoir une production scientifique de haute facture qui traduise la matérialité de l’excellence au niveau de l’enseignant du supérieur. Ce faisant, il est attendu une écriture plus vertueuse des articles scientifiques, mémoires et thèses en parfaite conformité avec les normes internationales et des règles édictées par le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES)», indique le relevé du Conseil des ministres.
Ce mécanisme, bientôt mis en place, permettra de lutter contre le plagiat et vient concrétiser la stratégie du gouvernement visant la promotion et le développement d’un enseignement supérieur de qualité.

Le Conseil a donc marqué son accord pour la conclusion d’un contrat en vue de la mise en place d’un logiciel de test de plagiat et instruit les ministres concernés d’accomplir toutes les diligences à cette fin.

Il a été autorisé par la même occasion, le lancement de l’inscription au fichier national des aspirants aux métiers d’enseignant du supérieur.

Astrid T./La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

FIRST AFRIQUE MAG DE CE LUNDI 17 OCTOBRE 2022

lun Oct 17 , 2022
Télécharger toute la parution ICI