2ème PHASE DU MICROCRÉDIT ALAFIA : LE FNM AU CONTACT DE LA POPULATION

Le ministère des Affaires sociales et de la microfinance à travers le Fonds National de la Microfinance (FNM) poursuit la campagne d’information et de sensibilisation des populations sur la deuxième phase du Microcrédit Alafia. La 3ème journée de cette campagne a eu lieu mercredi 12 octobre 2022 dans sept (07) différentes communes du Bénin.

L’objectif de la tournée du Fonds National de la Microfinance (FNM) est de mieux informer les anciens et potentiels bénéficiaires du Microcrédit Alafia sur les caractéristiques de la deuxième phase de ce programme entamée depuis quelques mois. Ainsi, le Directeur général du FNM Louis Biao et toute son équipe entretiennent la population sur les conditions d’obtention, les avantages et le processus de remboursement. Pour le compte de la 3ème journée de cette campagne, l’équipe conduite par Louis Biao a parcouru les communes de Comé, Houéyogbé et Lokossa dans le département du Mono.

Dans le département de la Donga, la directrice de l’entité de la coopération et du financement extérieur Carole Dagba et ses collègues ont bénéficié de l’appui des autorités décentralisées pour aller à la rencontre des populations de Ouaké, Copargo, Djougou et Bassila. Comme lors des deux premières journées (lundi, mardi), les équipes du Fonds national de la microfinance ont expliqué la vision du gouvernement aux populations par rapport au microcrédit Alafia dont cette deuxième phase vise à satisfaire aux nombreuses doléances des femmes. À toutes les étapes parcourues, les bénéficiaires et potentiels bénéficiaires ont été invités à faire preuve de patriotisme en respectant les principes de ce produit dont la pérennisation permettra de réduire considérablement le taux de pauvreté en République du Bénin.

Pour bénéficier du Microcrédit Alafia, plusieurs conditions sont à remplir. Il faut se munir d’une pièce d’identité (carte d’identité, carte LEPI, ou certificat d’identification personnelle CIP), avoir un compte de transfert d’argent enregistré en son nom auprès d’un des opérateurs GSM, partenaires du FNM, être membre d’un groupe de caution solidaire de 03 ou 05 personnes, payer les frais connexes qui s’élèvent à 400 F pour les frais de dossier et de formation et 1,2 % du montant du crédit pour la prime d’assurance décès. Il faut préciser qu’avec la phase II du Microcrédit Alafia, le taux d’intérêt est maintenu à 4 %, le semestre soit 8 % l’an et le bénéficiaire paie les frais de retrait de son crédit selon la grille tarifaire de son opérateur GSM. Toutefois, le gouvernement prend en charge les frais de remboursement que le bénéficiaire devra supporter. La durée de remboursement varie entre 6 et 10 mois.

Cette démarche des membres du Fonds national de la microfinance a été saluée par les participants et les autorités communales. Ils ont en profité pour témoigner leur reconnaissance à l’endroit du Gouvernement pour les efforts consentis afin de réduire la pauvreté au Bénin. Ils ont également saisi l’occasion pour réitérer leur engagement à veiller au respect des règles de cet important produit de développement.

Séverin A./ La Rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

FACTIONS PALESTINIENNES EN ALGÉRIE : UN ACCORD DE RÉCONCILIATION SIGNÉ

ven Oct 14 , 2022
Les factions palestiniennes ont signé jeudi 13 octobre 2022 à Alger un accord de réconciliation. Après deux jours de rencontre, ils s’engagent à de nouvelles élections législative et présidentielle d’ici à un an. « Nous nous sommes entendus pour tenir des élections du conseil législatif, de la présidence et du […]