COOPÉRATION : REVUE CONJOINTE ENTRE LE BÉNIN ET LES PAYS-BAS

La revue conjointe de la coopération entre les Gouvernements du Bénin et du Royaume des Pays-Bas s’est tenue ce mardi 11 octobre 2022 au ministère des Affaires étrangères et de la coopération. Elle s’est déroulée sous la coprésidence de l’Ambassadeur, secrétaire général du MAEC et de l’ambassadrice du Royaume des Pays-Bas.

C’est une évidence, la coopération entre le Bénin et les Pays-Bas est l’une des plus exemplaires de l’action diplomatique béninoise. Cela s’observe à travers la signature de plusieurs accords de partenariat entre les deux nations ces dernières années. Ainsi, la revue de ce mardi, une première depuis 2018, a permis d’apprécier les performances réalisées dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie pays pluriannuelle 2019-2022 et d’ouvrir des perspectives à travers des échanges sur la prochaine stratégie pays pluriannuelle 2023-2027.

C’était donc l’occasion pour le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci de saluer la bonne qualité des relations d’amitié et de coopération entre les Pays-Bas et le Bénin. Le patron de la diplomatie béninoise va profiter pour revenir sur la visite du chef de l’État Patrice Talon au Pays-Bas les 04 et 05 octobre 2022. « Cette visite a enregistré de bons résultats qui confortent l’excellence des relations d’amitié et de coopération entre nos deux pays. Elle a permis la signature d’accords de financement pour la mise en œuvre de trois projets majeurs du Programme d’Actions du Gouvernement, notamment l’alimentation en eau potable dans six (06) communes du Nord Bénin et de deux engagements financiers, l’un sur l’aménagement du Lac Nokoué, et l’autre sur la relocalisation et la modernisation du port de pêche artisanale de Cotonou », a rappelé Aurélien Agbénonci. Des propos renchéris par la Vice ministre de la coopération internationale Birgitta Tazelaar qui a rassuré de la disponibilité des Pays-Bas à accompagner le Bénin dans ses réformes. « Nous sommes prêts à contribuer à leur mise en œuvre, car c’est dans la mise en œuvre des pratiques que les résultats sont attendus. Les Pays-Bas sont fiers de pouvoir collaborer avec vous », a-t-elle fait savoir avant d’ajouter que les résultats enregistrés dans le domaine de la sécurité alimentaire, la santé, la reproduction, la gouvernance, l’eau potable et la gestion de l’eau en disent long.

Aussi, pour la partie néerlandaise, cette revue a permis non seulement d’apprécier la mise en œuvre du Programme 2019-2022 au Bénin, mais aussi et surtout d’évaluer les possibilités de prise en compte de nouveaux axes de coopération, dans le prochain programme, au regard des défis et enjeux actuels auxquels le Bénin à l’instar de beaucoup d’autres pays du monde, est confronté, selon les propos de madame Brigitta Tazelaar. « Nous apprécions les mesures progressives prises par le Bénin pour améliorer l’accès à l’éducation sexuelle des jeunes et améliorer l’accès au service de santé productive », a ajouté l’ambassadrice néerlandaise. Les Pays-Bas entendent combattre aux côtés du Bénin, la pauvreté, assurer un développement inclusif, l’égalité du genre, la résilience de la jeunesse.

C’est à juste titre que pour l’amélioration du bien-être des populations, le Royaume des Pays-Bas octroie par an à titre de don une somme à hauteur de 20 milliards de FCFA. Ceci pour couvrir des domaines aussi multiples que variés tels que la sécurité alimentaire, la Santé et Droits Sexuels et Reproductifs (SDSR), la gouvernance, le renforcement du secteur privé, et l’accès à l’eau potable, secteur dans lequel intervient plus la coopération néerlandaise.

Par ailleurs, à en croire les deux parties (béninoise, néerlandaise), les conclusions de cette revue permettront de consolider les secteurs déjà pris en compte dans l’actuel programme de coopération et d’intégrer les domaines d’intervention susceptibles d’impacter davantage la situation socio-économique du Bénin, notamment l’enseignement et la formation technique professionnels, le climat et l’environnement, la sécurité et l’économie numérique. Elle traduit également d’une part la volonté des deux parties à maintenir un creuset permanent d’échanges, et d’autre part celle du président de la République Patrice Talon de créer un cadre d’impulsion des partenariats actifs, par la réalisation effective des projets.

Il faut souligner que le Bénin appartient aux quinze (15) pays « partenaires prioritaires » du Royaume des Pays-Bas dans sa nouvelle stratégie de coopération au développement.

Séverin A./ La Rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

FIRST AFRIQUE MAG DE CE MERCREDI 12 OCTOBRE 2022

mer Oct 12 , 2022
Télécharger toute la parution ICI