ÉNERGIES RENOUVELABLES : HUIT FEMMES INGÉNIEURES À L’HONNEUR

La cérémonie de clôture du projet de renforcement de capacités des huit femmes ingénieures a eu lieu mercredi 28 septembre 2022. C’est la salle de conférence du ministère de l’énergie qui a abrité l’événement.

La première cohorte du projet de renforcement des jeunes femmes ingénieures au ministère de l’énergie a pris fin ce mercredi. Celle-ci après un stage professionnel des huit (08) femmes ingénieures qui a duré quatorze (14) mois avec un avenant de deux (02) mois.

En effet, la réalisation de ce projet de renforcement de capacités des femmes techniques de secteurs des énergies renouvelables, s’inscrit dans le cadre du projet Énergie verte pour les citoyens qui est un aboutissement du fonds dédié aux petits projets de la GIZ bénéficié par le ministère de l’énergie en 2020. D’un montant de cent huit millions soixante-dix-neuf mille deux cent deux (108 079 202) francs CFA, ledit projet a été mis en œuvre par la cellule genre et développement du ministère de l’énergie dirigée par Anne-Marie Gnacadja Bonou. C’est une « fin heureuse » du projet qu’a reconnu la ministre des Affaires sociales et de la microfinance lors de cette cérémonie de fin. « Aujourd’hui, nous célébrons huit (08) femmes compétentes dans le secteur de l’énergie renouvelable, lequel est vital pour le développement de notre pays », a fait savoir Véronique Tognifodé. À l’en croire, les aptitudes et les attitudes développées par les récipiendaires au cours de leur formation vont contribuer à la compétitivité et à la rentabilité du secteur de l’énergie au Bénin au même titre que les hommes. « Chères femmes ingénieures en énergies renouvelables (…), grâce à votre persévérance et à votre détermination, vous brisez aujourd’hui dans notre pays le mythe selon lequel la femme ne pourra se positionner dans l’ingénierie de l’énergie au Bénin », s’est ensuite adressée la ministre aux récipiendaires avant de les inviter au professionnalisme, à l’abnégation et au dévouement dans l’exercice de leur métier.

Pendant la mise en œuvre du projet, les huit femmes ingénieures en énergies renouvelables ont parcouru toutes les directions centrales (DAPF, SGM, DSI, PRMP, etc.), la direction générale (en l’occurrence la DGRE) , les structures sous tutelle du ministère de l’énergie (ABERME, CONTRELEC, SBEE, SBPE) ainsi que les projets en cours de réalisation et d’exploitation du secteur de l’énergie tels que la Centrale thermique de Maria-Gléta 1, et le projet VINCI Énergies. Elles ont également bénéficié des sessions en renforcement de capacités sur des thématiques clées et d’actualités, sur les plans technique et professionnel, organisées d’une part par la GIZ-Bénin et d’autre part par la cellule genre et développement du ministère de l’énergie. En outre, les femmes ingénieures ont effectué des visites techniques de plusieurs unités de production d’électricité notamment la centrale hydroélectrique de Nangbéto (Togo), la centrale solaire de Déffisol à Illoulofin (Pobè). Aussi, ont-elles mené des activités de sensibilisation à l’endroit de plus de deux (2000) jeunes filles de six (06) collèges du Bénin afin de les encourager à embrasser les métiers du secteur de l’énergie. De quoi être pour les récipiendaires « une expérience historique et très enrichissante tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel ». « L’étendue des connaissances acquises et des connaissances améliorées est inestimable et nous nous engageons de façon solennelle, à mettre ces acquis au profit du progrès du secteur de l’énergie et du développement durable de notre cher pays », a promis au nom de ses paires Raïnath Coulibaly, représentante des huit femmes ingénieures.

Grand partenaire du ministère de l’énergie, la coopération allemande représentée par son ambassadeur de la république fédérale a fait savoir que la réalisation de ce projet vient établir l’égalité des droits entre les femmes et les hommes, une question très chère à l’Allemagne. À en croire Michael Derus, la politique du gouvernement allemand est étrangère, féministe et prône l’égalité des droits, l’égalité des représentations des ressources adéquates pour toutes les personnes aussi marginalisées que ce soit. « Nous sommes donc très heureux d’avoir soutenu cette initiative de la cellule genre et développement notamment à travers le financement du projet Énergie verte pour les citoyens », s’est-il réjoui.

Pour le ministre de l’énergie, cet accompagnement du gouvernement allemand entre en ligne de mire avec les orientations du programme d’action du gouvernement. C’est ainsi que cette cérémonie de clôture du projet de renforcement de capacités des huit femmes ingénieures traduit la volonté du ministère de l’énergie à promouvoir les femmes du secteur de l’énergie « pour réduire les inégalités du genre ». L’occasion a été la mieux choisie pour Dona Jean-Claude Houssou de saluer toutes les différentes structures qui ont « accueilli, accompagné, conseillé » ces huit femmes ingénieures. Ces structures, disait-il , les « ont récupérées » puisque désormais après la remise de contrat de travail, elles vont servir sous la tutelle du ministère de l’énergie. Selon le ministre Dona Jean-Claude Houssou, ledit projet a poursuivi un double objectif. Un, « déconstruire l’ensemble des préjugés entourant les métiers techniques du secteur de l’énergie (…)» , deux, « de bâtir de nouveau paradigme où la technique séduit ou séduira égalitairement les hommes et les femmes » .

Il faut rappeler que le projet a été financé à 80 % par le fonds dédié aux petits projets et 20 % sous une contribution propre. Il a une durée totale de vingt-deux (22) mois.

Séverin A./La Rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

MALI : ACCUEIL TRIOMPHAL DU COLONEL MAÏGA

jeu Sep 29 , 2022
Le Premier ministre malien Abdoulaye Maïga a été accueilli de manière triomphale à Bamako mardi 27 septembre 2022, après son discours à l’Assemblée Générale de l’ONU à New York. Le colonel Abdoulaye Maiga est de retour à Bamako. Il est rentré au pays après sa participation à la 77ème session […]