CONSTRUCTION DES POSTES ÉLECTRIQUES : HOUSSOU VISITE LES SITES DE GAKPÉ ET COMÉ

Le ministre de l’énergie Dona Jean-Claude Houssou a effectué une visite de site sur les travaux de construction des postes électriques à Gakpé (Ouidah) et à Comé dans les départements de l’Atlantique et du Mono mardi 27 septembre 2022. La visite s’inscrit dans le cadre de la deuxième journée de la rentrée du secteur de l’énergie édition 2022.

Accompagné de sa délégation, le ministre de l’énergie Dona Jean-Claude Houssou s’est rendu sur le site de construction des postes électriques et les lignes haute tension devant alimenter la zone économique de Gakpé à Ouidah et de Comé pour constater le niveau d’avancement des travaux. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la deuxième journée de la rentrée du secteur de l’énergie qui prend en compte le volet du Projet d’Accès Durable et Sécurisé à l’Énergie Électrique PADSBEE.
Au cours de la visite, les travaux réalisés sont passés en revue sur les chantiers et le reste des objectifs à atteindre a été exposé. Il ressort des échanges avec les ouvriers que durant 150 jours, les travaux ont été menés sans arrêt, avec zéro accident. Ce qui a contribué à l’atteinte de certains objectifs avant la date butoir. À en croire le Directeur Général de Vinci Énergies « Aujourd’hui, on a réalisé un projet similaire à Glo-Djigbé dans un délai de moins de quinze (15) mois pour un délai contractuel de plus que vingt (20) mois. C’est un projet dont le délai objectif de 24 mois, nous allons le réaliser dans un délai objectif de 16 mois. C’est 8 mois de moins par rapport au délai contractuel et toutes les dispositions sont prises pour respecter ce délai qui est un challenge pour nous ». S’inscrivant dans la même logique, Abderrahim Gherda a rassuré le gouvernement béninois que Vinci Énergies fera le maximum pour exécuter les actions de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) inscrites dans le cadre des projets PADSBEE.

Situé dans la commune de Ouidah, arrondissement de Gakpé, le poste électrique de cette région est un poste de transformation de 161.000 volts en 63.000 volts et de 63.000 volts en 20.000 volts. Il est constitué de deux départs 161 000 volts (Avakpa et Glo-Djigbé).
Au cours de la visite, les autorités politico-administratives et municipales présentes, fières des réalisations, ont salué le gouvernement et rassuré de leur engagement et accompagnement pour la suite des projets. « C’est une joie pour nous, car avec l’implantation de ces usines, on pourra créer de l’emploi, on pourra créer de la richesse et notre commune ne peut que s’en sortir fière », a laissé entendre Sabine Fourn, deuxième adjointe au maire de Ouidah.
Même son de cloche pour le chargé de mission du préfet de l’Atlantique qui a fait savoir que ce projet est un défi qui est en train d’être relevé. « Nous ferons tout pour que les populations accompagnent ce projet pour le peu qui reste dans le cadre de la procédure d’expropriation, tout sera mis en œuvre pour que tout se passe bien pour le bonheur des populations du département de l’Atlantique », a ajouté Bernard Zannoudaho.
La composante Vinci du projet PADSBEE, va permettre de densifier et d’intensifier le réseau électrique du Bénin à travers la réalisation de plusieurs infrastructures appropriées. Une réalisation qui permet déjà à la commune de Ouidah de connaître un essor en matière d’énergie. « Il ne peut rien avoir sans l’énergie et la réalité est déjà là. Nous croyons à ça et nous sommes satisfaits », a dit pour sa part le Chef d’Arrondissement de Gakpé René Adjaman avant de faire un engagement, « Nous promettons aider de toutes les manières possibles Vinci Énergies pour que ce projet aille à bon terme ».
Le projet PADSBEE, s’inscrit dans le cadre du Programme d’Action du Gouvernement (PAG) avec une spécificité qui est de propulser le Bénin sur la rampe de l’industrialisation du pays. Avec effet immédiat, « faire en sorte que les grandes zones économiques ou zones franches du pays qui doivent être les moteurs d’industrialisation de notre pays puissent être alimentées en temps et en heure d’une énergie électrique de qualité fiable, disponible et à l’heure quand on en a besoin », a rappelé le ministre de l’énergie.
Dona Jean-Claude Houssou a dit toute sa satisfaction après les travaux qui lui ont été présentés tout en félicitant les acteurs qui ont permis d’arriver à cette étape. « J’ai noté avec satisfaction à travers les courbes qui m’ont été présentées que globalement, on est en avance par rapport au planning prévu. C’est une satisfaction », a-t-il déclaré.
Par rapport au volet, sécurité, l’autorité ministérielle a exhorté en ces termes : « Les gens viennent gagner leur vie et non la perdre donc il faut tout faire pour que le travail se passe en toute sécurité avec le respect des règles de sécurité les plus extrêmes pour que chacun des intervenants sur ce site soit protégé ».

Sur le site de Comé, un léger retard est observé contrairement à celui de Gakpé. « Par rapport aux avancements physiques des travaux, nous sommes à 13 % contre 15 % prévu. Ce petit décalage s’explique par des intempéries survenues courant le mois de juin. Les problèmes de terrassement et de génie civil ont un peu empêché l’évolution des travaux», a expliqué Socrate Singbo, ingénieur sur le chantier.
Mais la satisfaction est la même tant sur le site de Gakpé que sur celui de Comé. Finir les travaux avant la date fixée est l’objectif de tous. Un challenge salué par le ministre de l’énergie. « Ce que je constate sur les deux sites est que les uns et les autres sont très actifs pour faire en sorte que ce projet aboutisse avant le temps imparti. Et je suis heureux de savoir qu’il y a une motivation de ce type qui est réel auprès des uns et des autres et je peux les féliciter et les remercier de cette dynamique dans laquelle je les ai trouvés », s’est réjoui le ministre.

Lancé le 26 avril 2022, le projet PADSBEE est financé par le groupe Vinci Énergies à hauteur de deux cents milliards (200.000.000.000) de FCFA, pour une durée de trois (03) ans. Il va s’étendre dans huit (08) départements du Bénin que sont l’Atlantique, le Littoral, l’Ouémé, le Plateau, le Mono, le Couffo, le Zou et les Collines.

Astrid T./La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

SÉCURITÉ INTÉRIEURE AU BÉNIN : LES ACTEURS EN CONFÉRENCE

mer Sep 28 , 2022
La 4ème Conférence sur la sécurité intérieure au Bénin se tient depuis le 26 septembre 2022 à Cotonou. L’objectif de celle-ci est de contribuer à l’amélioration du dispositif sécuritaire de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violents au Bénin. C’est autour du thème : « Les Forces de Défense et […]