RD CONGO : RETRAIT DES TROUPES UKRAINIENNES

LA CHARITÉ BIEN ORDONNÉE…

Les Nations Unies ont annoncé dimanche 18 septembre 2022, le retrait effectif des troupes ukrainiennes qui opéraient au sein de leur mission en République démocratique du Congo.

L’annonce a été faite par la MONUSCO à travers un communiqué.

« Suite à la demande du gouvernement ukrainien, les troupes ukrainiennes se sont officiellement retirées de la MONUSCO », a déclaré dans un communiqué, la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO)

« Le commandant de la Force, le général Marcos Da Costa, a apprécié leurs 10 années d’immense contribution au service du peuple congolais », a ajouté la mission onusienne.

Les troupes se sont retirées avec leur matériel de combats et des transports dont des hélicoptères qui assuraient la logistique de la MONUSCO, a précisé un responsable de la mission.
En mars 2022, lorsque le retrait de l’unité d’aviation ukrainienne a été annoncé, les diplomates avaient averti que la mission de l’ONU risquait de manquer d’hélicoptères. Les huit hélicoptères ukrainiens représentaient environ un tiers de la flotte de l’ONU.

Ces derniers sont essentiels dans la lutte contre les différents groupes rebelles basés dans les forêts épaisses de l’est de la RD Congo.
« Ce retrait était relativement grave, mais le rétablissement de la paix dans le pays incombait principalement à l’armée congolaise », a déclaré à BBC, Jacques Ndjoli, qui siège à la commission parlementaire de défense de la Répubique Démocratique du Congo.

Suite à la demande du gouvernement ukrainien du rappel de ses troupes depuis mars 2022, les Nations Unies n’avaient accordé le feu vert à ce retrait que plus tard.
L’Ukraine dispose de 250 soldats dirigés par six officiers, mais également cinq policiers et sept experts onusiens présents en RDC.
Le pays (la RDC), dispose également de seize militaires au Soudan du Sud, douze au Mali, cinq à Chypre, quatre à Abyei au Soudan et trois au Kosovo. Les Nations Unies mobilisent plus de 100 000 Casques bleus auprès de ses pays. Trente-et-six personnes, dont quatre soldats de la paix de l’ONU, sont mortes en juillet 2022, lorsque des manifestants ont saccagé des bâtiments de l’ONU dans des villes de l’est de la RD Congo.

La mission est censée s’achever après 22 ans de présence, mais aucune date n’a été fixée pour la fin de ses opérations.

Astrid T./La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

FIRST AFRIQUE MAG DE CE 21 SEPTEMBRE 2022

mer Sep 21 , 2022
Télécharger toute la parution ICI