INTER : CÉRÉALES UKRAINIENNES, LES ACCUSATIONS DE POUTINE

Le président russe Vladimir Poutine a affirmé mercredi 07 septembre 2022 que les exportations de céréales ukrainiennes allaient majoritairement vers les pays européens et non vers les pays pauvres. Il l’a fait savoir lors d’un forum économique à Vladivostok (Extrême-Orient russe).

« Presque toutes les céréales exportées d’Ukraine sont envoyées non pas aux pays en développement et aux pays les plus pauvres, mais aux pays de l’Union européenne », a déclaré Vladimir Poutine.
Lors d’un forum économique face à des responsables asiatiques, le chef d’État russe a pointé du doigt ce qu’il considère comme une concentration des exportations de céréales ukrainiennes vers les pays de l’Union européenne.
« Ce que nous observons est une tromperie, une attitude grossière et imprudente envers ces partenaires pour qui tout cela était censé être fait », a t-il enchaîné devant de nombreux responsables économiques et politiques asiatiques. Le président russe a dénoncé une attitude «colonialiste» de la part des pays occidentaux, et notamment de l’Union Européenne, qui «pensent d’abord à leur propre peau, à leurs propres intérêts». « Ils s’en fichent ! » a-t-il lâché.
Cela pourrait mener à une catastrophe humanitaire sans précédent. Peut-être devrions-nous réfléchir à la façon de limiter les exportations de céréales et d’autres produits alimentaires par cette voie ?»
, a-t-il poursuivi. « Je vais consulter le président turc (Recep Tayyip) Erdogan, qui a parrainé un accord à Istanbul permettant l’exportation des céréales ukrainiennes », a-t-il ajouté.

Selon les données communiquées mercredi à l’AFP par le Centre de Coordination Conjointe (CCC) d’Istanbul, chargé de superviser cet accord, 100 navires ont quitté depuis début août les ports ukrainiens d’Odessa, de Tchornomorsk et de Pivdenny, transportant à leur bord 2.334.310 tonnes de céréales et autres produits agricoles.
Les principaux pays destinataires de ces livraisons ont été la Turquie (20 %), l’Espagne (15 %), l’Égypte (10 %), la Chine (7 %) et l’Italie (7 %). Les pays européens représentent 36 % du total, et les pays africains 17 %.
« Au total 30 % des cargos sont allés vers des pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire inférieur », indique le CCC.
Les déclarations de Vladimir Poutine interviennent alors que des inquiétudes persistent sur la sécurité alimentaire mondiale, qui a été impactée par les retombées du conflit en Ukraine. L’accord d’Istanbul a permis la reprise des exportations de céréales ukrainiennes.
« J’espère que les choses vont changer d’une manière ou d’une autre », a t-il dit, appelant à «inverser cette situation». « Nous poursuivrons notre travail dans l’espoir que les objectifs pour lesquels tout cela a été organisé seront tout de même atteints », a t-il ajouté.

Astrid T./La rédaction


First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

SÉCURISATION FRONTIÈRES MARITIMES ET TERRESTRES : UN NOUVEL OUTIL POUR LE BENIN

jeu Sep 8 , 2022
Les responsables de la société norvégienne VISSIM, et les forces de défense et de sécurité du Bénin, se sont réunis mardi 6 septembre 2022, pour les travaux consacrés au lancement officiel du système de gestion des frontières du Bénin. Ce projet accorde une surveillance plus accrue des frontières. Le Bénin […]