PROJET SWEDD – BÉNIN : ENTRÉE EN FORMATION DE 1200 ADOLESCENTES ET JEUNES FILLES

La ministre des Affaires sociales et de la microfinance Véronique Tognifodé Mèwanou, a procédé le 1er septembre 2022, au lancement officiel de l’entrée en formation professionnelle de 700 jeunes filles et adolescentes déscolarisées. La cérémonie qui a réuni autorités politico-administratives des sept départements du Sud-Bénin, responsables de l’ONG Plan Bénin et autres acteurs, s’est déroulée à la maison des jeunes de Djakotomey, dans le département du Couffo.

Le Gouvernement du Bénin poursuit la mise en œuvre du volet social de son programme d’actions 2021-2026. A travers, le sous-projet « autonomisation des filles et des femmes » du projet pour l’autonomisation des Femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD), le ministère des Affaires sociales et de la microfinance a mis en formation aux métiers porteurs, sept cent (700) adolescentes et jeunes filles sélectionnées dans les sept (7) départements du Sud-Bénin. Dans son discours de lancement, la ministre Véronique Tognifodé Mèwanou a indiqué qu’« au Bénin, le Président Patrice Talon, active les leviers essentiels dans tous les secteurs pour résorber de manière structurée et pérenne le problème de l’emploi ».


En adoptant en mars 2020 en Conseil des ministres, la Politique Nationale de l’Emploi 2020-2025, le Gouvernement vise en substance, qu’à l’horizon 2025, la majorité des Béninois en âge de travailler dispose d’un emploi susceptible de leur procurer un revenu permettant de satisfaire leurs besoins vitaux et leur bien être intégral. Et l’un des objectifs stratégiques de cette Politique est, selon la Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, « d’améliorer l’accès, entre autres, des déscolarisés à des formations initiales qualifiantes de courte durée, pour satisfaire les besoins immédiats du marché ». C’est donc dans le cadre des actions à mener pour atteindre cet objectif que le projet SWEDD a prévu cette activité qui couvre tout le territoire national, a-t-elle précisé.
Le lancement de cette formation vient porter à 1200 le nombre de filles déscolarisées qui seront formées aux métiers porteurs dans tout le Bénin. La première partie a été mise en formation le mardi 30 Août 2022 à Tchaourou dans le cadre du même projet.
Cette activité, s’inscrit dans la même logique que les premières actions du projet SWEDD et vise à atteindre les objectifs du sous-Projet « Autonomisation des filles et des femmes ». Avant de finir son discours, la Ministre a rappelé qu’à l’avènement du projet SWEDD, le Gouvernement avait insisté, que les actions relatives à l’autonomisation des filles et des femmes, soient orientées et concentrées sur la formation professionnelle des filles afin de leur permettre d’avoir les capacités et attitudes nécessaires à l’auto-emploi et à l’autosuffisance. A cet effet, elle a appelé l’attention de tous sur cette grande opportunité offerte aux filles et qu’il faut saisir en jouant, chacun, sa partition.

Véronique Tognifodé Mèwanou a exprimé, au nom du Gouvernement, sa gratitude aux Partenaires Techniques et Financiers, notamment, la Banque Mondiale, l’UNFPA, et tous les autres, qui accompagnent le Bénin dans cette noble entreprise de succès. Une attention particulière a été portée au Consortium Plan International Bénin pour la conduite des actions de ce sous-projet.

La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

FIRST AFRIQUE MAG DE CE MARDI 6 SEPTEMBRE 2022

mar Sep 6 , 2022
Á lire : PRÉSIDENTIELLE KENYA : RUTO, UN PAS PUIS LE FAUTEUIL UP LE RENOUVEAU OUÉMÉ-PLATEAU : ABIMBOLA-HOUNGBÉDJI-VLAVONOU, UN TRIO GAGNANT ? BÉNIN : POTERIE DE SÈ, UN ART DANS L’ÂME Lire suite …Télécharger toute la parution ICI