RUSSIE : GORBATCHEV, ADIEU !

Acteur majeur de l’histoire du XXè siècle, Mikhaïl Sergueïevitch Gorbatchev, secrétaire général du comité central du Parti Communiste de l’Union Soviétique (PCUS) puis premier, et dernier président de l’URSS, est mort mardi 30 août 2022 des suites d’une longue et grave maladie à l’âge de 91 ans. L’annonce a été faite par les agences de presse russes.

« Aujourd’hui dans la soirée (mardi), après une longue maladie grave, Mikhaïl Sergueïvitch Gorbatchev est décédé», a indiqué l’hôpital clinique centrale (TSKB) dépendant de la présidence russe. Arrivé au pouvoir en 1985, Mikhaïl Gorbatchev avait lancé une vague de réformes politiques et économiques. Objectif : sauver le régime soviétique par la démocratie. Il lance donc la glasnost (la transparence) et la perestroika (la reconstruction).

Fils d’agriculteur et né dans le sud-ouest de la Russie en 1931, il a grimpé petit à petit les échelons du parti communiste, et en devient le secrétaire général en 1985, à la mort de Konstantin Tchernenko. Apprécié à l’Ouest et critiqué dans son pays, il est perçu comme l’homme qui a libéré son pays du passé, mais a échappé à lui trouver un avenir.
Partisan d’une politique de rapprochement avec l’Occident, il avait reçu en 1990 le prix Nobel de la paix. Mikhaïl Gorbatchev était aussi celui qui ordonna la fin de la campagne militaire soviétique en Afghanistan, et laissa le mur de Berlin tomber, avant de quitter le pouvoir en 1991.

L’ancien dirigeant a passé les vingt dernières années en retrait de la politique tout en faisant régulièrement entendre sa voix, inquiet des nouvelles tensions avec Washington.

GORBATCHEV, ADIEU !

La disparition de l’homme d’État a suscité de nombreuses réactions le lendemain.

Le président russe Vladimir Poutine a rendu un nouvel hommage à Gorbatchev. « Mikhaïl Gorbatchev est un politicien et un homme d’État qui a eu une grande influence sur l’évolution de l’Histoire du monde. Il a guidé notre pays à travers une période de changements complexes et dramatiques, et de grands défis de politique étrangère, économiques et sociaux », a-t-il déclaré.

Le chancelier allemand Olaf Scholz a également salué mercredi 31 août, la mémoire du dernier dirigeant soviétique qu’il qualifie de « réformateur courageux, soulignant que sa mort intervenait à une époque où la démocratie a échoué en Russie ». Le dirigeant allemand ajoute que la Russie et le président russe Vladimir Poutine ont creusé de nouveaux fossés en Europe et ont lancé une terrible guerre contre un pays voisin, l’Ukraine.

Le président français Emmanuel Macron lui a également rendu hommage mardi, le remerciant pour « son engagement pour la paix en Europe ». Emmanuel Macron a salué dans un tweet la mémoire d’un « homme de paix dont les choix ont ouvert un chemin de liberté aux Russes. Son engagement pour la paix en Europe a changé notre histoire commune ».

Le président américain Joe Biden a également rendu hommage au dernier dirigeant soviétique en le qualifiant de « leader rare ». « En tant que dirigeant de l’URSS, il a travaillé avec le président (américain Ronald) Reagan pour réduire les arsenaux nucléaires de nos deux pays, au grand soulagement des personnes à travers le monde qui priaient pour la fin de la course aux armements nucléaires. Après des décennies de répression politique brutale, il a adopté des réformes démocratiques », a relevé Joe Biden dans un communiqué.

De son côté, le premier ministre britannique démissionnaire Boris Johnson a exprimé sa tristesse à l’annonce du décès de Mikhaïl Gorbatchev. « J’ai toujours admiré le courage et l’intégrité dont il a fait preuve pour mener la guerre froide à une conclusion pacifique. En pleine agression de Poutine en Ukraine, son engagement inlassable en faveur de l’ouverture de la société soviétique reste un exemple pour nous tous », a-t-il déclaré sur Twitter.

Mikhaïl Gorbatchev en quelques dates

2 mars 1931 : Naissance à Privolnoïe (district de Stavropol, Russie)

1952 : Adhésion au Parti communiste de l’Union soviétique (PCUS)

1970 : Gouverneur de la région de Stavropol

1979 : Membre suppléant du Politburo

1985 : Secrétaire général du Comité central du PCUS
1988 : Décide du retrait des troupes soviétiques d’Afghanistan

1990 : Prix Nobel de la paix

1990 : Président de l’URSS

1991: Démission de son poste de président

30 août 2022 :
Mort à Moscou

Astrid T./La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

FIRST AFRIQUE MAG DE CE 2 SEPTEMBRE 2022

jeu Sep 1 , 2022
Á lire : AUTONOMISATION DES FEMMES : LE CBF CHEZ L’ONG EJE ET GBOBETO BÉNIN : LA SBEE SONNE LE GLAS DANS 28 LOCALITÉS BÉNIN : LICENCIEMENT À BÉNIRAIL,394 AGENTS ‘‘LAISSÉS’’ A LA GARE CAN 2025 : LA GUINÉE RASSURE LA CAF AFRIQUE DU SUD : PLUS D’EXPLOITATION SISMIQUE POUR […]