TENTATIVE D’ARNAQUE À L’ATDA : LE PADEFA-ENA ALERTE

Le Projet d’Appui au Développement de la Filière Anacarde et de l’Entrepreneuriat Agricole (PADEFA-ENA) met en garde des individus mal intentionnés qui tentent d’arnaquer les candidats en course pour la constitution de sa base de données de collaborateurs externes.

C’est à travers un communiqué signé le 19 août 2022 que le coordonnateur du Projet d’Appui au Développement de la Filière Anacarde et de l’Entrepreneuriat Agricole ( PADEFA-ENA) Siaka Kodjo, a donné l’alerte rouge aux faussaires.

En effet, suite à l’avis d’appel à candidature lancé par le PADEFA-ENA pour la constitution d’une base de données de collaborateurs externes, certains individus mal intentionnés avec à leur tête un citoyen qui s’est présenté sous l’identité de «Madame Bosse Onondja» , dans le but de racketter les candidats, leurs demandent de payer par transfert mobile money, la somme forfaitaire de 8.500FCFA qu’ils ont dénommée «fonds de solidarité paysanne», renseigne le communiqué.

Après avoir constaté cet état de chose, l’Unité de Gestion de Projet (UGP), dénonce avec vigueur, ce qu’elle appelle « manœuvre qui vise à nuire l’image du projet ».
Le communiqué précise que le PADEFA-ENA n’a jamais demandé le paiement d’une quelconque contribution aux candidats qui ont soumis leur dossier de candidature. Il tient à clarifier que le numéro auquel il a demandé de verser les fonds n’est pas du projet.

Par conséquent, l’UGE du PADEFA-ENA en appelle à une grande vigilance.

Séverin A.
La Rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

FIRST AFRIQUE Mag du 24 août 2022.

mer Août 24 , 2022
Á LIRE : EVALUATION ENVIRONNEMENTALE : DES INDUSTRIES DE LA GDIZ EXEMPTÉES BURKINA FASO – NIGER : OPÉRATIONS CONJOINTES CONTRE LES TERRORISTES BIENTÔT DETTES ENVERS LA CHINE :  17 PAYS AFRICAINS SOULAGÉS CONGO : UN CAS D’EBOLA CONFIRMÉ AU NORD-KIVU ASPHALTAGE PHASE 2 : WILFRIED HOUNGBÉDJI CLARIFIE DIALOGUE NATIONAL AU TCHAD : DU RETARD A L’ALLUMAGE […]