BLOC RÉPUBLICAIN : L’UDBN QUITTE LE «FOYER»

Le parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) suspend toute collaboration avec les structures et leaders du parti Bloc Républicain (BR). L’annonce a été faite à travers une correspondance en date de ce mercredi 17 août 2022.

Aussitôt venus, ils repartent déjà. À quelques mois des législatives de janvier 2023, les militants du parti Union pour le Développement d’un Bénin Nouveau (UDBN) sont repartis du Bloc Républicain (BR). Ils ont décidé de suspendre toute collaboration dans le cadre de l’accord de fusion des deux formations politiques de la mouvance, signée le 16 octobre 2021.
À travers la note officielle adressée au secrétaire général du Bloc Républicain, cette décision est due à plusieurs raisons.
« Depuis lors, nous avons noté manifestement, de la peine chez le BR, à mettre effectivement en application les clauses de cet accord. A plusieurs reprises et en notre qualité de Président du Comité de suivi / UDBN, nous vous avons fait part, d’une série de dysfonctionnements qui nous ont donné le sentiment d’être conduits dans une sorte de marché de dupe. En dépit de vos assurances, au détour de quelques messages, en réactions à certaines de nos alertes, nos appréhensions ont continué à se confirmer sur le terrain », dit la note.

BR – UDBN

Selon cette même note, l’enthousiasme qui avait animé les militants de l’Udbn s’est estompé. Ce qui a laissé place au désarroi et récriminations de toutes sortes face à la volonté, à peine voilée, des structures du Bloc Républicain, de ne pas voir aboutir le processus de mise en ensemble réelle.

Claudine Afiavi Prudencio, présidente de l’UDBN, à qui des comptes rendus ont été faits suite aux balbutiements que connaît la mise en application de l’accord politique entre le BR et l’UDBN, s’est personnellement investie pour une amélioration de la situation, auprès de plusieurs responsables du Bloc Républicain en vain.
« A notre corps défendant, nous avons, pendant de longs mois, essayé de contenir la colère des militants UDBN dans toutes les régions du pays », indique la correspondance.

Plusieurs rapports ont été déposés par tous les coordonnateurs départementaux sur la situation du terrain. « Rapports qui font état : du rejet manifeste dont ils sont victimes de la part des structures du BR, particulièrement en ce qui concerne leur intégration dans lesdites structures, l’absence totale de volonté d’impliquer les militants de souche UDBN dans les réunions et autres activités importantes des structures décentralisées et organisations de masse du BR », précise le communiqué.

Astrid T./La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

DÉFIS SÉCURITAIRES : LES CHEFS DE CORPS DE L’ARMÉE DE TERRE EN CONCLAVE

jeu Août 18 , 2022
Le séminaire 2022, des chefs de corps de l’armée de terre se tient depuis le 16 août 2022 à Cotonou. Cet atelier qui se tient à l’Etat-major de l’armée de terre au Camp Guézo, vise à renforcer les capacités des participants.C’est le 7ème séminaire du genre qui se déroule à […]