USA : ANTONY BLINKEN ACHÈVE SA TOURNÉE AFRICAINE

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken, a terminé sa tournée africaine jeudi 11 août 2022. Au Rwanda, dernière étape de son périple, il a rencontré le président Paul Kagame, avec qui il a abordé la question des droits humains.

Après l’Afrique du Sud, la République Démocratique du Congo, c’était le tour du Rwanda de recevoir le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken. Sa brève visite à Kigali est intervenue au lendemain de ses entretiens en République Démocratique du Congo qui ont largement porté sur le soutien apporté par le Rwanda au groupe rebelle M23, confirmé par un rapport des Nations unies.

Très attendu sur la question pour ses échanges avec le président rwandais, les discussions ont été plutôt beaucoup plus porté sur la question des droits humains, notamment le sort du héros de «Hôtel Rwanda», Paul Rusesabagina qui purge depuis 2021 une peine de 25 ans de prison pour «terrorisme». «Comme je l’ai dit au président Kagame, nous pensons que les gens dans tous les pays devraient pouvoir exprimer leurs opinions sans peur d’intimidation, d’emprisonnement, de violences ou de tout autre forme de répression», a déclaré Antony Blinken lors d’une conférence de presse à Kigali.
Il a ensuite indiqué « les préoccupations » américaines quant au « manque de garanties de procès équitable » fournies à Paul Rusesabagina.

Le secrétaire d’État américain a tout de même fait savoir qu’il a discuté avec Paul Kagame de la question d’allégation de soutien à un groupe rebelle en RDC, le M23.
En prélude à son arrivée à Kigali, la société civile et des ONG avaient demandé au secrétaire d’État américain, d’afficher la position des États-Unis sur la question des droits de l’homme. L’organisation de défense des droits humains, Human Rights Watch avait clairement appelé Antony Blinken à «signifier d’urgence (à Kigali) qu’il y aurait des conséquences à la répression et aux abus exercés par le gouvernement au Rwanda et au-delà».

Un rapport de 131 pages des experts pour le Conseil de sécurité de l’ONU publié le 4 août, confirme « Le soutien du Rwanda au groupe rebelle M23 ». Kigali a fourni des interventions militaires sur le territoire congolais depuis le mois de novembre 2021. Une accusation que rejette le Rwanda.

La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

FIRST AFRIQUE MAG DE CE 15 AOÛT 2022

lun Août 15 , 2022
A LIRE : AG MIXTE BEM-HCBE : MAXIME VIGNON ÉLU PRÉSIDENT LÉGISLATIVES 2023 : CRÉATION DE NOUVEAUX CENTRES DE VOTE BÉNIN : GRÂCE PRÉSIDENTIELLE, TALON LIBERE PLUSIEURS PRISONNIERS Télécharger toute la parution ICI