GUINÉE : FNDC, PLUS D’ÉPINE POUR LA JUNTE

Le gouvernement guinéen a pris un arrêté dans la soirée de ce 8 août pour annoncer la dissolution du Front National pour la Défense de la Constitution FNDC.

Il l’accuse de troubler l’unité nationale.

Le FNDC qui est une coalition de partis, syndicats et organisations de la société civile est interdit de toute activité sur le territoire guinéen. Il est incriminé d’organiser des manifestations armées sur la voie publique et d’agir comme un groupe de combat ou une milice privée en mettant en danger l’unité nationale « Leur mode opératoire, écrit le gouvernement, se structure par des actions violentes au cours de manifestations interdites, des attaques contre des individus qui ne partagent pas leur idéologie, et des actions ciblées contre les forces de l’ordre », précise le gouvernement de la transition au travers d’un arrêté.

Il poursuit « Des actions qui mettent en péril l’unité nationale ».

Cette coalition selon la junte au pouvoir ne figure pas parmi les organisations non gouvernementales agréées dans le pays a clarifié le gouvernement.

A noter que le FNDC a appelé à une nouvelle manifestation contre la junte le 17 août prochain pour faute de réponse à ses demandes de dialogue crédible sur la transition vers un pouvoir civil.

A.A.S/ La rédaction


First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

RETOUR DES BIENS CULTURELS : LE TOGO DANS LA DANSE

mer Août 10 , 2022
Les autorités togolaises sont à l’œuvre pour le retour des biens culturels du pays. Le sujet a fait l’objet des échanges entre le ministre de la culture et du tourisme Kossi Lamadokou et la Professeure Bénédicte Savoy, lors d’une rencontre. Le gouvernement togolais est résolument engagé pour la restitution des […]