SUBSTITUTION À LA TÊTE DE L’OOAS : WILFRIED LÉANDRE HOUNGBÉDJI CLARIFIE

Le porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji, a échangé avec la presse vendredi 05 août 2022. Cette conférence de presse sur des questions de l’actualité, a permis d’élucider la situation relative au changement intervenu à la Direction générale de l’Organisation Ouest-africaine de la santé (OOAS).

L’annulation de la nomination de Yves Mongbo remplacé par Joël Aïssi, à la tête de l’Organisation Ouest-africaine de la santé (OOAS), a laissé libre court aux spéculations en dépit des raisons évoquées par l’État béninois auprès de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO). En réponse à ces questionnements, le porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji, a apporté des clarifications lors de la conférence de presse organisée vendredi 5 août 2022, au ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

Le Bénin a envoyé une short liste, a fait savoir le secrétaire général adjoint du gouvernement. De ce fait, il n’y avait pas une seule personne sur la liste proposée par l’État béninois. La vocation de cette liste, est de pouvoir puiser indifféremment dans celle-ci, les positions des uns et des autres. Mais le choix du Bénin a été porté sur Joël Aïssi, a rappelé Wilfried Léandre Houngbédji. C’est lui qui est reconnu par le Bénin pour prendre la direction de cette organisation sous régionale, a-t-il ajouté. Les raisons de « Politique interne », évoquées par l’État béninois dans sa correspondance du 30 juillet 2022, adressée à la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des communautés de la Guinée Bissau, « Obéissent à diverses dynamiques en cours dans le pays », a justifié le porte-parole du gouvernement.

Wilfried Léandre Houngbédji, porte-parole du gouvernement


Basée à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso, l’Organisation Ouest-africaine de la santé (OOAS), a pour objectif d’offrir le niveau le plus élevé en matière de prestation de soins de santé aux populations de la sous-région sur la base de l’harmonisation des politiques des États membres, de la mise en commun des ressources et de la coopération entre les États membres et les pays tiers, en vue de trouver collectivement et stratégiquement des solutions aux problèmes de santé de la sous-région.

La question relative à l’acquisition de deux aéronefs neufs par le gouvernement béninois a été également au cœur des échanges entre le secrétaire général adjoint du gouvernement et les hommes des médias. Destinés à des urgences sanitaire, médicale ou logistique, ces appareils dont la capacité peut desservir la sous-région, peuvent aussi servir à d’autres missions, a confié Wilfried Léandre Houngbédji. « Tout dépend de l’affectation qu’on leur fait ». Ils permettront à l’avenir, de prendre en charge autant que possible, les situations d’urgences sanitaires. Cependant, les déplacements du président de la République et ceux des Écureuils du Bénin, peuvent aussi faire objet de prise en charge par ces avions tant que la question est posée et que les équipes chargées de leur gestion s’organisent à cette fin, a indiqué le porte-parole du gouvernement.

Jacob Y./La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

RÉÉLU À LA TÊTE DU HCBE : ROMAIN DA COSTA, PRIORITÉS D’UN AGENDA

lun Août 8 , 2022
Romain da Costa a été reconduit à la tête du Haut conseil des Béninois de l’extérieur (HCBE). Il a été réélu samedi 6 août 2022, pour un nouveau mandat de 3 ans. Les différentes sections du Haut conseil des Béninois de l’extérieur (HCBE), ont renouvelé leur confiance à leur président […]