MALI : DE LA REBELLION Á L’ARMÉE, UNIS ET PLUS FORTS

Le gouvernement malien et l’ancien mouvement indépendantiste ont trouvé un terrain d’entente pour intégrer dans l’armée, 26 000 combattants d’une ancienne rébellion du nord du pays.

L’annonce a été faite vendredi 05 Août 2022 à l’issue d’une rencontre entre les deux parties.


C’est le premier ministre Choguel Kokalla Maïga qui a présidé ladite réunion en présence de plusieurs partenaires du Mali, dont le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies et le chef de la mission de maintien de la paix au Mali, El Ghassim Wane, et d’autres ambassadeurs. L’accord indique une nouvelle dynamique dans la mise en œuvre bloquée d’un accord de réconciliation signé il y a plusieurs années.


L’accord a été signé en 2015 par le gouvernement malien et des groupes d’ex-rebelles du nord du pays à dominance touareg. Les clauses de l’accord prévoient un processus de cantonnement des combattants des mouvements signataires en vue de leur intégration à la fonction publique, y compris au sein des forces armées, ou de leur Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) dans la vie civile.
Aussi, le contenu prévoit qu’à la longue, cette intégration doit aboutir à une armée nationale restructurée, plus représentative des populations du Nord en particulier.

Ensuite, les 26 000 ex-rebelles doivent se redéployer progressivement dans les principales villes du Nord sous la forme de bataillons mixtes composés à ratio égal des forces armées maliennes, des combattants de l’ex-rébellion et des groupes armés pro-gouvernement. Il faut souligner que la seconde tranche va s’étaler sur une période de deux ans, notamment 2023-2024, selon la même source.

Cette commission doit être mise en place dans le meilleur délai, a précisé le communiqué final de la réunion.

Séverin A/. La Rédaction


First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

SUBSTITUTION À LA TÊTE DE L’OOAS : WILFRIED LÉANDRE HOUNGBÉDJI CLARIFIE

lun Août 8 , 2022
Le porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji, a échangé avec la presse vendredi 05 août 2022. Cette conférence de presse sur des questions de l’actualité, a permis d’élucider la situation relative au changement intervenu à la Direction générale de l’Organisation Ouest-africaine de la santé (OOAS). L’annulation de la nomination de […]