FORUM SUR LA COP 27 : LE TOP DES DISCUSSIONS EN AMONT DONNÉ

Des discussions sur le changement et l’adaptation climatique ont été lancées mardi 02 août 2022 à Addis-Abeba, en Éthiopie. Elles s’inscrivent dans un contexte post pandémique et en amont de la Conférence de Charm el-Cheikh sur les changements climatiques.

« La COP d’Afrique n’est pas seulement une COP où nous nous rencontrons et parlons, elle doit être un club qui tient ses promesses. Nous considérons que cette COP est vraiment le signal d’alarme, le réveil de l’après-Covid. Malheureusement nous n’en sommes pas là, alors que nous allons tous nous retrouver dans un contexte économique différent », a précisé Vera Songwe, secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (UNECA).

Prévues durer trois jours, elles sont destinées à plancher sur des solutions économiques et financières pour pallier les dommages des catastrophes liées au climat qui impactent le continent africain.

L’Afrique est particulièrement exposée aux conséquences de la guerre en Ukraine, alimentaires et socio-économiques. Le continent est donc invité à mobiliser ses propres ressources internes.

« Nous avons du gaz, près de nos frontières nord-ouest et un peu à l’est. Il y a aussi des terres fertiles au sud de notre continent. Nous pourrions commencer à discuter de la manière dont nous pouvons nous assurer que l’Égypte crée peut-être six millions d’emplois en achetant du blé en Afrique australe plutôt que de l’importer de l’extérieur du continent », a laissé entendre Vera Songwe.

Plusieurs discussions autour de la Zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA) doivent être menées, si l’Afrique envisage exporter du blé en Afrique centrale.

La participation du secteur privé africain est également au menu des discussions à Addis-Abeba. La COP27 se tiendra du 7 au 18 novembre 2022.

Astrid T./La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

R D C : LE PORTE-PAROLE DE LA MISSION DE L'ONU EXPULSÉ

jeu Août 4 , 2022
Le gouvernement congolais a demandé aux Nations unies le départ dans un « bref délai » de son porte-parole en République démocratique du Congo. « Le gouvernement appréciera […] beaucoup que des dispositions soient prises pour que Mathias Gillmann quitte le territoire congolais dans le plus bref délai », a […]