FRANCE / BÉNIN : JEAN-MICHEL ABIMBOLA REÇOIT LA LÉGION D’HONNEUR

Le ministre béninois du Tourisme de la culture et des arts Jean Michel Abimbola, a reçu la légion d’honneur mardi 26 juillet 2022. Cette distinction lui a été décernée à l’ambassade de France à Cotonou en présence des autorités politico-administratives administratives des deux pays.

La plus grande distinction de la France a été décernée au ministre Jean Michel Abimbola, en reconnaissance aux diverses actions entreprises par son ministère notamment le retour historique des trésors royaux. C’est la troisième restitution massive de l’histoire postcolonial. Quatre ans après la volonté du président Français Emmanuel Macron de voir les œuvres d’art déportées pendant la colonisation française, retournées aux pays respectifs, cette volonté se concrétise grâce à la politique et la dextérité du ministre du tourisme, de la culture et des arts et tout son cabinet.
Cette distinction a été remise par la ministre française de la culture Rima Abdul Malak qui rappelle le contexte dans lequel cette décoration intervient « C’est ici dans votre pays qui a toujours été une terre d’art et de culture et grâce à l’action conjuguée de nos deux ministères amenée par la force politique et l’ambition de nos deux présidents qui est j’en suis certaine ce qui restera l’action unique de coopération patrimoniale et culturelle, un symbole avec cette restitution de la relation apaisée de deux nations amis qui ensemble choisissent de construire un avenir commun ».
Présente au Bénin depuis quelques jours en marge de la visite de travail du président français, Rima Abdul Malak, a eu des séances de travail avec le ministre béninois de la Culture et les chefs des divers départements.


Plusieurs projets lui ont été présentés pour le rayonnement de la culture béninoise « La France sera honorée d’être à vos côtés pour la réalisation de ces projets comme nous aussi avons beaucoup à apprendre de vous, ces projets peuvent aussi inspirer notre politique, notre scène artistique, c’est dans les deux sens que l’échange se construit et s’approfondir » a-t-elle souligné.


Nommé à la tête du ministère de la Culture, Jean Michel Abimbola œuvre inlassablement à son rayonnement à travers diverses politiques mise en place, ce qui va au-delà de la restitution des trésors royaux. Il a remercié le chef du gouvernement pour la confiance placée en lui « Que nous soyons les acteurs de cet évènement est un privilège mais qu’on ait été l’un des acteurs est une chance extraordinaire, une grâce. Cette opportunité m’a été offerte par le président Patrice Talon en me confiant le ministère de tourisme, de la culture et des arts ce portefeuille au cœur de l’action de son gouvernement ; je m’en voudrais de ne pas lui rendre l’hommage qu’il mérite pour m’avoir donné cette possibilité de conduire à ces cotés cette politique audacieuse faite d’exigence, d’efficacité, de devoir d’exemplarité et de réédition de compte » « Être admis dans l’ordre national de son pays est un évènement exceptionnel mais être élevé au rang de chevalier dans la prestigieuse légion d’honneur de la république française constitue un honneur que l’on porte certes, avec fierté mais surtout avec humilité », a déclaré jean Michel Abimbola ministre du Tourisme, de la culture et des arts.


Tout en remerciant ces collaborateurs à qui il a dédié cette distinction, il revient sur la mission qui est la leur « Faire du Bénin l’une des grandes destinations culturelles mondiale, cette ambition se s’appuie sur le potentiel de nos artistes et sur l’immense vivier culturel qui constitue notre histoire et nos traditions créative, l’un des signaux est le retour des trésors royaux » a t il poursuit.

Des projets audacieux sont en train de voir le jour au Bénin pour faire du pays un carrefour du tourisme en Afrique on note entre autre le projet des quatre musées dont le musée internationale de la mémoire et de l’esclave à Ouidah , un nouveau musée international du vodun à Porto-Novo, le musée de l’épopée des amazones et roi du Dahomey et le musée d’art contemporain de Cotonou qui est un quartier culturel et créatif ou encore le projet de réinvention de la cité lacustre de Ganvié, projet de création de studio de production du cinéma, un centre d’art et l’idée d’une quinzaine culturel Béninois.


A.S.A. / La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

LE TAUX D’ENDETTEMENT PUBLIC EST DE 49, 62% du PIB : UN MEILLEUR SCORE POUR FAUSTIN AÏSSI

mer Juil 27 , 2022
L’Etat béninois a annoncé en février qu’il ne fera pas d’emprunt pas plus de 1286,9 milliards FCFA en 2022. C’est ce qu’a indiqué la Stratégie annuelle d’endettement de l’Etat annexée au budget général de l’Etat exercice 2022. Selon la Caisse Autonome d’Amortissement (CAA), cette dette publique devrait demeurer viable avec […]