TUNISIE : RÉFÉRENDUM SUR LA NOUVELLE CONSTITUTION

Les Tunisiens se sont rendus aux urnes ce 25 juillet 2022 pour le référendum convoqué par le président de la République Kais Saied. La nouvelle constitution sujet à des polémiques va connaître l’assentiment ou non des tunisiens.

9millions 296mille 064 tunisiens se sont inscrits pour participer à ce référendum très controversé par la majorité des tunisiens. Plus de 11.000 bureaux de vote ont accueilli les électeurs ce lundi 25 juillet selon l’autorité électorale en charge de l’organisation du référendum. La nouvelle constitution est rejetée par la majorité des partis politiques et critiquée par les défenseurs des droits. Pour le régime en place, la participation est le principal enjeu du référendum pour lequel aucun quorum n’est requis. Pour le président au pouvoir kais Saied, si le OUI l’emporte, cela devrait mettre fin à toute polémique et la crise politique qui secouent le pays depuis son instauration par force il y a un an.

Ce qui divise dans les textes du projet de constitution a trait à l’instauration d’un régime ultra-présidentiel accordant de vastes pouvoirs au chef de l’Etat, en rupture avec le système plutôt parlementaire en place depuis 2014, auquel M. Saied impute les conflits récurrents entre le Parlement et le gouvernement des 10 dernières années.

Dans le nouveau texte, le président, chef suprême des armées, exerce le pouvoir exécutif avec l’aide d’un chef de gouvernement qu’il désigne et peut révoquer selon son bon vouloir, sans nécessité d’obtenir la confiance du Parlement. Il entérine les lois et peut aussi soumettre au Parlement des textes législatifs qui ont « la priorité ». Une deuxième chambre devant représenter les régions sera établie pour contrebalancer l’Assemblée des représentants (députés) actuelle.

Ce texte a été complètement rejeté par l’opposition et les ONG qui dénoncent un texte « taillé sur mesure » et une concentration excessive des pouvoirs entre les mains d’un président n’ayant de comptes à rendre à personne.


A.A.S. / La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

R D C : MANIFESTATION CONTRE LA PRÉSENCE DE LA MONUSCO À GOMA

mar Juil 26 , 2022
Des manifestants en colère ont pillé ce lundi 25 juillet 2022, des installations de la mission des Nations unies (Monusco) à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo. Ceci, dix jours après un appel du président du Sénat au départ des Casques bleus. La manifestation avait été organisée […]