ANIMATION DE L’UNION PROGRESSISTE : JOSEPH DJOGBENOU NOUVEAU PRÉSIDENT

Le parti politique Union Progressiste (UP) change de maître au bord du navire. Bruno Amoussou a annoncé sa démission ce samedi 16 juillet 2022 au cours d’un conclave tenu à Cotonou entre les membres dudit parti. Et c’est Joseph Djogbénou qui prend les commandes.

Ce qui paraissait comme une indiscrétion est enfin une réalité. Bruno Ange Marie Amoussou n’est plus le président de l’Union Progressiste (UP). Une annonce qui intervient quelques jours après la démission de Joseph Djogbénou à la tête de la cour constitutionnelle. Et comme les avertis de la chose politique pouvaient si bien l’attendre, c’est l’ancien ministre de la justice qui va désormais présider aux destinées de l’Union Progressiste. Mercredi 13 juillet dernier, le Professeur Joseph Djogbénou a expliqué sa démission face à la presse suite aux divers commentaires que cela a suscité dans l’opinion publique.

Djogbénou remplace Amoussou à l’UP

« Il est nécessaire de redevenir un simple ouvrier auprès du chantier politique. Il est nécessaire de renouveler l’engagement politique. Il est nécessaire de retrouver sa famille politique. Et la mienne c’est l’Union Progressiste », a déclaré Joseph Djogbénou. Le désormais ancien président de la Cour constitutionnelle fait savoir que son retour à l’Union Progressiste (UP) est une nécessité par l’appel à la fois de sa conscience mais également de ce que résulte de l’analyse de la situation politique, à titre personnel.

A partir du samedi 16 juillet 2022, Joseph Djogbénou est le nouveau président de l’Union Progressiste (UP). Il aura comme première Vice-présidente Mariam Tchabi Talata et Gérard Gbenonci en tant que 2ème Vice-président.

Quant à Bruno Amoussou, non seulement il a démissionné à la tête de l’Union Progressiste, il a également décidé de se retirer de la scène politique pour une retraite paisible.

Séverin A./ La Rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

VIOLENCES CONJUGALES : UN DÉPUTÉ AU CENTRE D’UNE GROSSE AFFAIRE

dim Juil 17 , 2022
Une affaire de violences conjugales impliquant un député suppléant ivoirien, dont l’identité n’a pas été révélée, portée devant La Ligue ivoirienne des droits des femmes. La victime dame BE a saisi la Ligue pour des faits de violences physiques et morales qu’elle subissait de la part de son concubin, rapporte […]