ZONE ÉCONOMIQUE SPÉCIALE DE GLO-DJIGBÉ : BIO TCHANÉ S’IMPRÈGNE DES TRAVAUX

Le Ministre d’État chargé du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale, Abdoulaye Bio Tchané, était pour la quatrième fois, à la Zone Économique Spéciale à Glo-Djigbé (GDIZ) ce mercredi 29 juin 2022. Cette visite lui a permis de constater l’état d’avancement des travaux.

La visite du ministre d’État a débuté par une séance de travail avec les responsables de l’APIEx et de la SIPI-Bénin SA. Celle-ci a permis de présenter à l’autorité ministérielle, l’état d’avancement des travaux et le point des investisseurs ayant signé leurs contrats de réservation de parcelles et qui sont en cours d’installation dans la zone. 

Selon les données du Directeur général de la SIPI-Bénin, Létondji Beheton, les travaux de développement des 400 hectares pour la première phase du projet sont totalement achevés. : « Aujourd’hui, nous sommes dans la phase de promotion de la zone. Nous avons déjà signé avec 32 investisseurs qui sont en train de s’installer dans la zone. Au nombre de ces derniers, il y a 3 investisseurs qui vont installer 3 usines intégrées de textiles qui vont transformer à elles seules 12,5% des fibres de coton du Bénin et employer chacune 5000 personnes. Les enjeux sont énormes en termes d’emplois pour la jeunesse, d’augmentation du PIB de notre pays, d’augmentation du volume des exportations de notre pays, de la rentrée de devises », a-t-il laissé entendre.

Le ministre d’État a eu droit à une visite guidée du Parc Textile, de l’Usine de transformation des noix de cajou, de l’entrepôt des noix de cajou, du centre de formation aux métiers du textile, de l’usine textile… Il a au détour de cette visite, pu constater avec grande satisfaction qu’au niveau de l’unité textile, plus de 400 jeunes béninois et béninoises sont en formation pratique avec pour objectif, 6000 jeunes formés d’ici décembre 2022. Ces jeunes sortiront avec des diplômes certifiés qui leur ouvriront la voie de l’emploi durable au sein des différentes usines.

Au terme de la visite, Abdoulaye Bio Tchané s’est dit satisfait : « Je suis très heureux de ce que j’ai constaté aujourd’hui. La DGIZ prend vie déjà. Il y a plus d’un millier de personnes recrutées et qui sont en formation. Je veux féliciter la SIPI-BÉNIN SA et l’APIEx. Comme nous avons réglé les problèmes qui avaient émergé, nous allons nous pencher également sur les problèmes qui ont été évoqués aujourd’hui. La DGIZ, c’est du concret. C’est une véritable industrialisation de notre pays qui est en cours ».

Jacob Y. / La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

ENTREPRENEURIAT FÉMININ : WIFUND-BÉNIN APPELLE AUX FINANCEMENTS INNOVANTS

ven Juil 1 , 2022
Le Women Investment Fund-Benin (WIFUND-BENIN) a tenu une conférence-débat ce jeudi 30 juin 2022 à Cotonou. Celle-ci vise à promouvoir l’entrepreneuriat féminin à travers des stratégies et opportunités de développement. L’événement a réuni les représentants des ministres,  autorités à divers niveaux, partenaires financiers et techniques et plusieurs entrepreneurs. « Financements innovants […]