ÉLECTRIFICATION RURALE : LE GOUVERNEMENT TALON MET LE TURBO

Les efforts considérables du gouvernement pour mener à bien l’électrification rurale prennent une ampleur considérable. Outre les réalisations déjà faites grâce au PAG 1 et les projets inscrits dans le PAG 2, plus de 1100 localités seront bientôt électrifiées sur l’ensemble du territoire national.

Ça bouge du côté de l’électrification rurale depuis l’arrivée du président Patrice Talon.

Avec une vision claire, le gouvernement béninois a opté pour un soutien massif à l’électrification rurale depuis 2016. De 5% en 56 ans, le Bénin est passé à 10% d’électrification rurale depuis l’avènement de la rupture.

Après le premier Programme d’actions du gouvernement (PAG 1), les efforts de l’exécutif portant sur l’électrification rurale prennent une autre dimension. Le chef de l’État a pris la décision d’électrifier plus de 1100 localités sur l’ensemble du pays, en plus de ce qui est prévu dans le PAG 2, a fait savoir le ministre de l’Énergie Dona Jean-Claude Houssou.

Ainsi, au bout du deuxième programme d’actions du gouvernement, 1500 localités seront électrifiées dans tout le pays.

Le gouvernement attache aussi une grande importance aux énergies renouvelables. C’est la raison pour laquelle il a doté l’État d’une politique nationale de développement de celles-ci. Cette politique donne une perspective claire à l’horizon des 20 prochaines années. L’engagement du gouvernement dans ce secteur est total. C’est pourquoi il a opéré une réforme majeure dans le cadre du PAG 2, a informé le ministre. Il s’agit de la mise en place d’un fonds spécial pour aider à l’investissement dans ce type d’énergie.

Le chef de l’État envisage également de mettre sur pied des centrales IPP de 50 mégawatts sur quatre (4) sites, plus précisément à Natitingou, Djougou, Parakou et Bohicon.

Le gouvernement ambitionne aussi de construire une centrale hydroélectrique d’une capacité de 128 Mégawatts à Dogo-bis. Le but de celle-ci sera multiple :  servir à la production de l’électricité, à l’irrigation et à la régulation des eaux au niveau du site afin de lutter contre les inondations.

 À travers cet engagement, le gouvernement entend faire du Bénin une terre d’opportunités pour les investisseurs.

Jacob Y./ La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

CHUD BORGOU-ALIBORI : PLATEAU TECHNIQUE RENFORCÉ

lun Juin 27 , 2022
Le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin a procédé vendredi 24 juin 2022 à Parakou, à l’inauguration des unités de scanographie et de dialyse du Centre Hospitalier Universitaire Départemental (CHUD) Borgou Alibori. La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier Vice-président de l’Assemblée nationale, Robert Gbian, du Préfet du Borgou […]