SECTEUR ÉNERGIE AU BÉNIN : “CETTE TRILOGIE EST DÉJÁ PLUS QUE GAGNANTE”, DIXIT LE MINISTRE HOUSSOU

L’acte 5 de la trilogie gagnante s’est tenu jeudi 23 juin 2022, à l’université d’Abomey-Calavi. La cérémonie co-présidée par les ministres Eléonore Yayi Ladekan, de l’enseignement supérieur et Dona Jean-Claude Houssou, de l’Énergie, a réuni entre autres, autorités rectorales de l’UAC, partenaires techniques et financiers et acteurs du domaine.

“ Faire rentrer l’école dans l’entreprise et l’entreprise dans l’école, pour des compétences locales qualifiées pour le secteur de l’énergie ”, c’est ce que prône la trilogie gagnante. Cette initiative du ministre de l’Énergie Dona Jean-Claude Houssou, a pour objectif de permettre aux écoles de donner de la ressource humaine de qualité. Cette initiative ne concerne pas que l’enseignement supérieur. Elle embrasse également la formation technique et professionnelle au niveau du secondaire. C’est la raison pour laquelle des responsables des centres de formation ont été associés. Après le démarrage de cette initiative en septembre 2021, les résultats sont déjà encourageants, a laissé entendre Franck Tigri, président du comité de suivi de la trilogie gagnante. Grâce ce cadre, les étudiants n’éprouvent plus de difficultés à effectuer leurs stages, a-t-il justifié. L’objectif du ministère de l’énergie est de faire grandir cette initiative et impacter durablement.

Depuis sa mise en place, la trilogie gagnante, a révélé l’importance dans les formations professionnelles, a renchéri la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladekan. Elle a permis aux apprenants de mieux cerner ce qu’ils ont appris, d’exprimer leurs potentiels et d’être surtout opérationnels dès la fin de leur cursus, a-t-elle précisé.

Cette trilogie est déjà plus que gagnante s’est réjoui le ministre de l’Énergie Dona Jean-Claude. Grâce à celles-ci, le Bénin tend de plus en plus vers une meilleure disponibilité des compétences. Elles vont contribuer à mener à bien les projets sur lesquels que le gouvernement porte un point d’honneur dans l’objectif de transformer structurellement l’économie béninoise, a laissé entendre le ministre de l’Énergie. Les résultats probants montrent considérablement, l’importance et l’intérêt de cette initiative. Grâce à celle-ci, le ministère de l’énergie est passé de 16 à 31 conventions de partenariats transmises pour signature, soit une progression de 94%. Le nombre de conventions de partenariat signées est également passé de 13 à 24, soit une progression de 77% en l’espace de 3 mois. De 74, le nombre de stagiaires reçus est passé à 236 et le nombre d’emplois créés a presque triplé, selon Dona Jean-Claude Houssou.  Les échanges entre partenaires ont nettement progressé aussi. De 8, il est désormais à 83 selon les chiffres du ministère de l’Énergie. Le nombre de recrutements a aussi connu un accroissement grâce à la t trilogie gagnante. Face à ce tableau non exhaustif mais très reluisant, il faut absolument maintenir le cap, a souhaité Dona Jean-Claude Houssou.

Jacob Y./La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

GROUPES PARLEMENTAIRES AU BURUNDI : L'OPPOSITION MARQUE DES POINTS

sam Juin 25 , 2022
Le principal parti d’opposition au Burundi, le Congrès national pour la liberté, le CNL a obtenu mercredi 22 juin 2022 l’autorisation de constituer officiellement un groupe parlementaire. Cela fait plus de deux mois que le torchon brûle entre le président de l’Assemblée nationale et le principal parti d’opposition, le CNL […]