ATELIER SUR L’ÉTAT DES LIEUX DE LA TECHNOLOGIE DE BIODIGESTEURS AU BÉNIN : L’ABERME PROCÈDE AU BILAN

La deuxième édition de la semaine de l’énergie électrique a abordé ce jeudi 07 avril 2022 son quatrième jour. Les réflexions sont axées sur l’état des lieux de la technologie de bio-digesteurs au Bénin qu’a en charge l’ABERME.  L’atelier se déroule en présence de plusieurs acteurs de l’énergie béninoise avec à sa tête le ministre de tutelle Dona Jean-Claude Houssou à Cotonou. 

Cet atelier de réflexion est dirigé par l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (ABERME) avec les pays membres de l’Alliance pour le bio-digesteur Afrique de l’ouest et du centre. Le but visé à travers l’atelier sur l’état des lieux de la technologie de bio-digesteurs au Bénin est de proposer des approches de solutions pour favoriser une promotion à grande échelle de la technologie de production d’énergie renouvelable. 

Pour tenir ses engagements à la réduction des émissions de gaz à effet de serre en vue de contribuer à la protection de l’environnement, le Bénin a élaboré deux documents de planification stratégique et de coordination des actions de promotion des énergies renouvelables et de maîtrise d’énergie en vue de renforcer la résilience du système énergétique. Et ce, à l’instar des autres pays de l’Alliance pour le bio-digesteur Afrique de l’ouest et du centre. Selon le directeur général de l’ABERME  Jean Francis Tecekpo, il s’agit de « la politique nationale du développement des énergies renouvelables » et de  « la politique nationale de maîtrise d’énergie ». Pour son exécution, l’ABERME dans sa mission de mettre en œuvre la politique de l’État « s’est résolue à s’engager dans l’atteinte des objectifs contenus dans ces deux documents  notamment en ce qui concerne la promotion de l’utilisation rationnelle des ressources en biomasse et de la vulgarisation des techniques modernes de cuisson ». 

Pour promouvoir à grande échelle les installations des bio-digesteurs comme technique prometteuse au cœur de la transition énergétique et de la transition écologique, l’ABERME avec l’appui technique de la SNV a installé « 120 bio-digesteurs d’éthiques domestiques d’une capacité de 4m³ dans des zones à forte moyen de concentration d’agro-éleveur dans une quinzaine de communes sur l’ensemble du territoire national ». 

Aussi, au nombre des actions entreprises par l’ABERME pour la promotion des bio-digesteurs, Jean Francis Tecekpo a évoqué les nombreux partenariats signés, notamment avec les Agences territoriales de développement agricole (ATDA) du ministère de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, et avec la GIZ Energising developpement EnDev) Bénin, en vue d’une étude de faisabilité sur le potentiel des biogaz au Bénin. 

Pour mener à bien toutes ces actions, l’ABERME a procédé au renforcement de son cadre institutionnel avec la création d’une direction spécialement dédiée à la promotion des biodigesteurs, a ajouté son directeur général Jean Francis Tecekpo. 

La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

TECHNOLOGIE DE BIODIGESTEURS : LE MINISTRE HOUSSOU EXPOSE LA VISION DU GOUVERNEMENT TALON

jeu Avr 7 , 2022
Le ministre de l’Énergie Dona Jean-Claude Houssou a présidé ce jeudi 7 avril 2022 les travaux de l’atelier sur l’état des lieux de la technologie de biodigesteur au Bénin. Le séminaire qui s’est déroulé en présentiel et en visioconférence à Bénin Royal hôtel de Cotonou a pour objectif d’identifier les […]