BENIN: INSTALLATION DE LA CELLULE DES PLAINTES ET DENONCIATIONS

Patrice Talon au cœur du social

C’est sans nul doute un outil qui va inspirer plusieurs pays de la sous-région et pourquoi pas du monde. Une cellule de traitement des plaintes et des dénonciations à la présidence de la République, c’est ce dont le Bénin avait besoin depuis des années. Talon est visiblement engagé pour la lutte contre la corruption et le désordre dans le pays. Devrions-nous dire encore que le Bénin ne se développe pas ? En tout cas la fin de son mandat nous donnera raison. Cette décision importante de création d’une telle cellule, intervient juste 24 heures après que deux magistrats, de surcroît  un  ex-procureur général  Emmanuel OPITA et son acolyte Osséni KPÉGOUNOU ex-procureur du tribunal de Première instance d’Abomey Calavi ont été écoutés le Mardi 18 Janvier 2022 en confrontation directe avec des plaignants par le ministre de la justice saisi d’une plainte de justiciables qui dénoncent une flagrante violation de serment  par les deux magistrats pour s’être délibérément impliqués dans une mafia foncière en obstruant l’application d’une décision de justice, un fait qui les rattrape malheureusement aujourd’hui.

Même si aujourd’hui l’on a des difficultés à applaudir les efforts du gouvernement de la rupture, tôt ou tard on le fera. Je me demande quel esprit anime le chef de l’État, qui, à chaque moment sort des idées exceptionnelles et bien conçues. Le développement du pays est en marche et est déjà visible. Nous espérons mercredi prochain une autre réforme, ou une décision importante à l’issu du conseil des ministres.

La rédaction

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

SONDAGES DE L’ELYSÉE : NOUVELLE PEINE DE PRISON POUR CLAUDE GUÉANT

ven Jan 21 , 2022
L’ancien secrétaire général de l’Elysée et ex ministre de l’Intérieur a immédiatement fait appel de cette peine de 8 mois ferme. Le tribunal correctionnel a souhaité taper fort condamnant aussi d’autres « ex-proches » de Nicolas Sarkozy comme Patrick Buisson et le sondeur Pierre Giacometti. La chute de Claude Guéant n’en finit […]