EN DÉPIT DES SANCTIONS INFLIGÉES AU MALI PAR LA CEDEAO : LA RUSSIE ÉPAULE LE MALI

Après être réunis  à Accra le dimanche 9 janvier dernier sur la situation sociopolitique  qui prévaut au  Mali, les  pays membres de la CEDEAO en sont arrivés à prendre de lourdes sanctions à l’encontre du Mali, sauf la Russie qui en a décidé de faire le contraire, c’est-à-dire apporter son soutien au  Mali.

Suite aux pénalisations requises contre  l’Etat malien, il a été décidé de geler les avoirs maliens au sein de la BCEAO, de fermer les frontières entre le Mali et les États membres de l’organisation, de suspendre les transactions avec Bamako à l’exception des produits médicaux et de première nécessité.

Ajouter à d’autres sanctions financières, les  ambassadeurs de tous les pays membres au Mali sont contraints de se retirer dudit pays.

Après que les sanctions soient prononcées, la Russie a déclaré le lundi 10 janvier dernier apporter son soutien à la nation malienne durement sanctionnée par la CEDEAO et l’UEMOA.

A en croire la diplomatie russe, les difficultés auxquelles se heurtent les autorités maliennes, appellent la communauté internationale à appuyer leurs efforts visant à rétablir l’ordre dans le pays.

D’ailleurs dans sa position de partenaire stratégique, allié sûr et très proche du Mali, la Russie n’est pas restée dans son mutisme face à de telles pénalisations à l’encontre du Mali.

S’exprimant lundi, lors d’une réunion du Conseil de sécurité sur l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, l’ambassadeur russe adjoint à l’ONU, Dmitry Polyanskyi, a plaidé pour la cause malienne.

« Faisons preuve du respect nécessaire pour nos collègues maliens. Appuyons leurs efforts compréhensibles visant à rétablir l’ordre dans leur pays et les partenaires les plus adéquats », a déclaré Dmitry Polyanskyi. Conscient des enjeux électoraux, il poursuit « Bien sûr, nous voudrions que les délais pour les élections ne soient pas reportés. Mais nous comprenons les difficultés auxquelles se heurtent les autorités maliennes pour la préparation des élections », a-t-il affirmé

Et pour finir, il plaide pour le retour de l’autorité territoriale « Sans retour de l’autorité de l’Etat dans plusieurs régions du pays, on ne pourra pas considérer comme fiables les résultats de scrutins », a averti le diplomate russe.

Espérons que les autorités du sommet de la CEDEAO et de l’UEMOA, tiennent compte de leurs plaidoiries pour agir au temps convenable.

La rédaction /First Afrique TvMag

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

SPORT : GASTON ZOSSOU INTERDIT D’ACCES AUX STADES

jeu Jan 13 , 2022
Pour la fédération béninoise de football , le président de Loto Popo, le directeur général de la Loterie Nationale du Bénin a tenu « des propos attentatoires à l’éthique du football béninois » lors de sa conférence de presse. Lire la décision du comité exécutif de la FBF Lire la […]
First Afrique Tv