LA LETTRE DECHIRANTE TROUVEE A COTE D’UN BEBE ABANDONNE DANS UNE BOITE EN CARTON

Un bébé a été retrouvé vivant, en Alaska, par une femme qui a également découvert à ses côtés une déchirante lettre écrite par sa famille.

C’est une triste découverte faite par une femme la semaine dernière en Alaska. Le 1er janvier, Roxy Lane a partagé un long message sur Facebook, expliquant être tombée sur un bébé abandonné dans une boîte en carton, non loin de chez elle. A côté du nouveau-né se trouvait une lettre manuscrite, qui aurait été rédigée par sa mère. Des mots déchirants qui débutent par «S’il vous plait, aidez-moi». «Je suis né le 31 décembre à 6 heures. Je suis né avec 12 semaines d’avance. Ma maman était enceinte de 28 semaines lorsqu’elle a accouché. Mes parents et mes grands-parents n’ont pas assez d’argent et de nourriture pour m’élever. Mais JAMAIS ils n’ont voulu me faire ça», est-il noté. «Ma maman est tellement triste de devoir faire ça. S’il vous plaît, prenez-moi avec vous et trouvez-moi une FAMILLE AIMANTE. Mes parents implorent quiconque me trouvera. Mon prénom est Teshawn.»

Sur Facebook, Roxy Lane a dit avoir eu du mal à «réaliser» ce qu’elle venait de vivre en trouvant le bébé. «La loi Safe Haven est assez nouvelle en Alaska, elle a été adoptée en 2008, et il est possible que beaucoup de gens, surtout les jeunes, ne la connaissent pas. Mais il y a toujours, grâce à cette loi, un endroit plus sûr, plus humain, pour donner un bébé sans que vous ne soyez inquiété. Vous pouvez le déposer à une caserne de pompiers, une église, un hôpital, et ils prendront soin de lui», explique-t-elle. Elle dit ensuite espérer que la mère du nouveau-né «reçoit l’attention médicale dont elle a besoin», inquiète que cette famille ne puisse sûrement pas l’avoir envoyée à l’hôpital alors qu’elle en aurait eu besoin. «Elle est peut-être dans une situation désespérée, se sent elle-même abandonnée. Si quelqu’un connait cette jeune maman, allez l’aider. Nous ne connaissons pas l’histoire derrière les portes fermées.»

Roxy Lane raconte ensuite à quel point la communauté a souffert l’année dernière et dit avoir tout fait pour aider les autres. «Mais clairement, quelqu’un de notre communauté s’est senti tellement perdu et sans espoir que le choix le plus difficile de sa vie a dû être fait en laissant une vie innocente sur le bord d’une route, avec rien de plus que quelques couvertures et un prénom», déplore-t-elle. «Mais au moins, elle lui a donné un prénom ! Il y a eu de l’amour même si elle a pris cette terrible décision. Je sais que nous souffrons tous. Je le vois. Je vous vois. Je vous aime et je suis là. Aujourd’hui, j’ai sauvé un bébé et je penserai probablement à Teshawn pour le reste de ma vie.» Les autorités ont indiqué dans un communiqué que le bébé a été pris en charge dans un hôpital local et est «en bonne santé».

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

CONGO-B: LA COPAR EXIGE UNE CONCERTATION AVANT LES LÉGISLATIVES

lun Jan 3 , 2022
Les formations politiques, regroupées au sein de la Convention des partis républicains, COPAR, souhaitent que les fondamentaux d’une élection paisible soient définis avant les élections législatives. Dans le cadre des législatives prévues pour l’année 2022, une frange de l’opposition réclame une concertation pour débattre notamment du recensement biométrique. « La […]
First Afrique Tv