RENCONTRE AFRIQUE -TURQUIE, COURRONNÉE PAR UN PROJET SUR CINQ ANS DE COLLABORARATION

Le sommet Afrique-Turquie s’est clôturé ce samedi 18 décembre avec la signature d’un plan de coopération pour les cinq années à venir. Seize présidents et chefs de gouvernements ont fait le déplacement, comme Paul Kagame, Macky Sall ou encore Muhammadu Buhari, ainsi qu’une centaine de ministres.

Plusieurs pays africains ont participé à ce sommet qui a abouti à un projet de coopération étalé sur cinq ans avec la Turquie et la Zlecaf. C’est dans un communiqué de plusieurs pages paraphées à la clôture de la rencontre que les grands axes de travail des prochaines années ont été énumérés de long en large. Plusieurs secteurs ont été pris en charge.

Mr Moussa Faki, Président de la Commission de l’UA , a mis l’accent sur la sécurité et s’est exprimé en ces termes : « Nous avons plaidé auprès du Conseil de sécurité depuis bientôt dix ans déjà mais nous n’avons pas pu obtenir de financements pérennes sur les ressources des Nations unies.»

Plusieurs axes ont été évoqués par l’intervention de part et d’autre de certains dirigeants africains dont Le président de la RDC Félix Tshisekedi, Présidence de l’UA.
Par ailleurs, le Président Recep Tayyip Erdogan rassure ces derniers car des moyens ont été déjà mobilisés et déployés dans les secteurs souhaités et l’engagement de leur continuité dans d’autres domaines.
Aussi, le président Erdogan a mis en exergue « les approches hautaines, prétentieuses et orientalistes » des autres partenaires. Il a souhaité la représentation permanente des pays africains au Conseil de sécurité de l’ONU.
«C’est une grande injustice qu’il n’y ait pas de représentant aux Nations Unies parmi les cinq alors que l’Afrique compte 1,3 milliard d’habitants, s’est ainsi indigné Recep Tayyip Erdogan. Pour que l’Afrique puisse être représentée à juste titre au Conseil de sécurité, je suis convaincu qu’il nous faut être solidaire. Malgré ceux qui profitent de ce statu quo, nous sommes décidés à lutter contre cette injustice.»

Le but visé a été concrétisé par la feuille de route 2022-2026 résumé par le président turc : « Nous améliorerons les secteurs de l’éducation, la santé, l’agriculture, le développement humain grâce à des échanges de connaissances. Ce que nous avons amorcé aujourd’hui. Pour améliorer la prospérité de nos peuples : gagnons ensemble, prospérons ensemble, grandissons ensemble. » Ces dirigeants africains pourront souffler car le Président Erdogan promet 15 millions de doses de vaccins anti-Covid-19 De son côté, le président de l’UA, Félix Tshisekedi a apprécié les efforts de la Turquie mais n’a pas oublié de réitérer les doléances par cette déclaration : «J’aimerais rappeler que les grands axes de notre coopération nécessitent des projets concrets à impact visible pour le bien-être général de nos populations respectives. »

Le principe d’une collaboration franche, a été le point essentiel des discours des dirigeants.

Nous avons besoin d’investissements, nous avons besoin d’expertise nous avons besoin d’accompagnement. Et la Turquie se montre particulièrement intéressée et disponible en se mettant à nos côtés pour ensemble nous aider à réaliser ses défis
La promesse du Président Turc de l’envoi des vaccins anti-covid sur le continent africain, la suivi de l’intégralité de la feuille de route, le rappel de la prochaine rencontre en 2026 sur le continent africain a mis fin à ce sommet.

La direction / First Afrique TvMag

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

PROJET AWE2021: A LA DÉCOUVERTE DES MENTEES, ADELINE JOCELYNE ADANDJROHOUNDE

mar Déc 21 , 2021
Avec un DEAT en agronomie forestière, ADANDJROHOUNDE Adeline Jocelyne a créé en 2019 #LYLI Group. Spécialisée dans la production 100% naturelle et la commercialisation des #champignons  et des #escargots (champignons frais, champignons séché,  le friture de champignons à base de l’huile  rouge naturel et de l’huile végétal, brochettes de champignons, […]