DRAME A OUIDAH : MESSAGE DE COMPASSION DE YOLANDE FRANCISCO

Cher(e)s compatriotes,

Chères sœurs et chers frères,

C’est avec une profonde émotion que j’ai accueilli hier après-midi, la nouvelle du double drame qui  s’est abattu sur Ouidah, ma commune d’origine. Deux  violents incendies qui ont provoqué d’énormes  dégâts entraînant mêmes des pertes regrettables en vies humaines.

 En tout premier lieu, mes pensées vont vers les victimes de ces 2 tragiques accidents, ainsi que leurs familles, leurs proches et toutes les populations concernées et affectées. Aux victimes calcinées et décédées, daignent  leurs âmes connaître un repos sans fin. Quant aux nombreux blessés et sinistrés, je forme, à leur  endroit, des vœux de prompt rétablissement  et de rapide restauration, tout en restant  particulièrement reconnaissante envers les sapeurs-pompiers mobilisés sur place pour leur  très efficace intervention.

L’origine du  double sinistre étant très bien connue, il va falloir redoubler de vigilance et réprimer voire interdire  la commercialisation clandestine de tous produits inflammables notamment la  manipulation dangereuse de l’essence.

Qu’elle immense tristesse en voyant les flammes dans  les diverses images qui circulent !

Je partage l’émotion et le grand désarroi du  peuple béninois et plus particulièrement de la  communauté  de Ouidah.

Il est certain que  le Maire de la commune et toute son équipe prêteront mains fortes aux autorités compétentes dans la lutte contre le trafic de l’essence frelatée sources répétées et cruelles des malheurs de nombreuses victimes.

Enfin, au nom de toute l’équipe communale de Ouidah et en mon nom personnel je tiens à  exprimer ton mon soutien aux populations Ouidah  et à les réconforter en ce 8 décembre,  date historique dédiée à  la célébration de a fête patronale de notre grande et illustre cité historique.

Daigne Notre Dame de l’Immaculée Conception apaise les cœurs affligés et  obtenir aux âmes des personnes  décédées dans les accidents survenus,  la grâce d’un repos sans fin! Amen.

La douleur, le chagrin et la consternation du moment sont là,  néanmoins, il serait aussi juste et de bon aloi, de se tourner vers la lumière et ce qui procure joie et espérance.

Mikoudo  Gléxwé Xwé !

Bonne fête identitaire à tous les enfants de Kpassè.

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Bénin : Reckya Madougou, devant les juges ce vendredi

jeu Déc 9 , 2021
En détention depuis plusieurs mois, Reckya Madougou, sera fixée sur son sort ce Vendredi 10 Décembre 2021. Ce procès va retenir sans nul doute l’attention de plusieurs. Reckya Madougou pourrait-elle recouvrer sa liberté au terme du procès de ce vendredi 10 décembre 2021 à la CRIET ? La sentence des […]