OPINION : FEMME = AZÉ OU L’IMPOSTURE SCIENTIFIQUE D’UN BONIMENTEUR

Je n’écris pas souvent sur les réseaux sociaux alors même que je suis un lecteur assidu des publications, les plus sérieuses et les plus farfelues.

Je n’échange pas souvent sur les réseaux sociaux, parce qu’il y a plus de bruit que de silence.

J’interviens ici parce que je me sens interpellé. Parce qu’on jette l’anathème à la femme, à la fille. Et il se trouve que je suis issu d’une femme – truisme-, que je suis également  géniteur de fille.

La déclaration de monsieur Florent HESSOU, néo docteur en sociologie, au sujet de la femme est une imposture scientifique et une infamie pour le genre féminin.

1-Une imposture scientifique, parce que dire que le sexe de la femme serait le temple de la sorcellerie (AZE) ne résiste guère à la rationalité scientifique. Quelles démarches heuristiques sérieusement éprouvées ont conduit le jeune diplômé à une telle affirmation ? La science doit être toujours  démonstrative et parfois nuancée. En science sociale encore plus. Parce que le matériau sur lequel on travaille est toujours ondoyant et divers. Hors de ce cadre, on n’est pas un scientifique mais plutôt un imposteur.

2- Un opprobre infâmant à la femme, parce que ce genre humain, déjà objet de déréliction dans nos sociétés fortement virilisées, ne mérite pas  une telle offense.

Ramener un être humain à son anatomie est déjà critiquable et encore plus désolant quand il s’agit de la femme.

Cette affirmation est enfin contreproductive et en décalage regrettable avec les réformes sociétales de prise en compte et de rétablissement des droits de la femme en cours au Bénin.

Dans ce sens, j’approuve la désapprobation de Mme Claudine PRUDENCIO, présidente de l’Institut national de la femme (INF).

Je réprouve tous les pseudo-sociologiques qui pensent que le mauvais sort fait aux femmes serait vieux comme le monde et donc naturel pour ne pas dire normal, acceptable.

«  On ne naît pas femme, on le devient ». Œuvrons à la libération de la femme de nos pratiques d’avilissement. Sortons de nos biais éducationnels, soyons justes. Toute la société y gagnera.

Séraphin NOUDJENOUME

Paris, le 26 novembre 2021

Séraphin NOUDJENOUME

First Afrique

2 thoughts on “OPINION : FEMME = AZÉ OU L’IMPOSTURE SCIENTIFIQUE D’UN BONIMENTEUR

  1. Cette affirmation péremptoire de Mr Florent HESSOU, n’est qu’une répétition sans les précautions nécessaires de ce qu’il a entendu au cours de ces recherches et n’a rien de nouveau dans notre société. En fait, elle est l’expression du mythe et de la sacralité dont nos anciens entouraient le sexe féminin qui malheureusement est de nos jours dévoyé. Aurions-nous eu les mêmes réactions d’indignation s’il avait dit que cet organe génital féminin est un puissant centre où s’opère la production, l’absorption d’énergie vitale et qui sert de passage, de l’obscurité de l’utérus à la lumière de ce monde ?Rappelons que dans sa thèse, il présenté une image positive du AZÉ (ensemble de connaissances permettant la manipulation de certaines formes d’énergie) qui pourrait servir le développement de la communauté. Disons simplement qu’il a fait une mauvaise communication par sa façon brute de faire le lien entre le phénomène AZÉ et le vagin de la femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Au Cameroun, un casse-tête nommé Olembe

ven Nov 26 , 2021
Prévu pour abriter le match d’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-20212), le grand stade de Yaoundé, dont la construction a démarré il y a près de quatre ans, pourrait-il vraiment abriter le match d’ouverture?Le comité exécutif de la CAF était réuni au Caire les 25 et 26 novembre, […]
First Afrique Tv