BÉNIN : L’UPMB PLAIDE POUR LA LIBÉRATION DE HERVÉ ALLADÉ ET DE PATRICE GBAGUIDI

L’Union des Professionnels des Médias du Bénin, a manifesté sa compassion au journaliste Patrice Gbaguidi et au promoteur du journal « Le Soleil Bénin Infos », Hervé Alladé et demandé leur mise en liberté. C’est à travers le communiqué en date du 19 novembre 2021, signé par sa présidente, Zakiatou O. Latoundji que l’Union a plaidé pour la libération de ces deux hommes des médias.

Zakiatou O. LATOUNDJI, Présidente de L’UPMB

Voici ci-dessous l’intégralité du communiqué :

COMMUNIQUE DE PRESSE

L’UPMB plaide pour la libération du journaliste Patrice GBAGUIDI et du promoteur du journal « Le Soleil Bénin Infos », Hervé ALLADE

Le Bureau Exécutif National de l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMB) a appris avec indignation la mise en détention du journaliste Patrice GAGUIDI et du promoteur du journal « Le Soleil Bénin Info », Hervé ALLADE ce jeudi 18 novembre 2021.

La décision de priver ces acteurs des médias de leur liberté fait suite à une plainte pour « harcèlement par voie électronique » à leur encontre, suite à la publication, le 25 août 2021, d’un article intitulé : « Occupation illégale d’une voie d’accès à Godomey-Togoudo : Marcellin Laourou nargue la république».

Cette décision de la justice illustre  éloquemment les graves menaces qui continuent de peser sur la liberté de la presse dans notre pays.

Cette décision, d’une part, remet en cause une fois  encore des dispositions du Code de l’Information et de la Communication qui bannit l’application aux professionnels des médias de peines privatives de liberté à l’occasion de l’exercice de leur profession et, d’autre part vient rappeler la nécessité d’intensifier les efforts pour la relecture dans les meilleurs délais du Code du numérique qui fait planer sur la tête des acteurs des médias l’épée de Damoclès. Les conséquences néfastes des dispositions liberticides dudit  code sur le travail des médias et l’image de notre  pays sont multiples et n’honorent personne.

En s’engageant à mener toutes les démarches et diligences utiles, conformément à sa mission de défense de la liberté de presse en vue de la remise en liberté des confrères concernés, le bureau exécutif national de l’UPMB invite tous les acteurs et partenaires des médias à rester mobilisés pour la sauvegarde de la liberté de la presse dans notre pays.

Fait à Cotonou le 19 novembre 2021

La Présidente,

 Zakiatou O. LATOUNDJI

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

COVID 19 : "FULGURANTE" DE LA CINQUIÈME VAGUE DE COVID-19 EN FRANCE

lun Nov 22 , 2021
La progression de la cinquième vague de Covid-19 est « fulgurante », a alerté dimanche Gabriel Attal. Le porte-parole du gouvernement relève toutefois « des éléments qui peuvent nous rendre confiants ». Nombre de cas, taux d’incidence, hospitalisations… On fait le point sur les chiffres de l’épidémie en France. Cette cinquième vague démarre de […]
First Afrique Tv