Tchad: Désapprobation de la version actuelle du projet de dialogue national

Le Groupe de réflexion et d’action du 1er juin et la coalition Wakit Tama, tous opposants au conseil militaire de transition se mettent ensemble pour créer une nouvelle organisation « déclaration des organisations tchadiennes pour une transition inclusive ». L’objectif est de s’insurger contre la version actuelle du projet de dialogue national inclusif qu’ils estiment non-représentatif de la société tchadienne.

Cette coalition est née au lendemain de la mise en place du comité d’organisation du dialogue national inclusif. Le Groupe de réflexion et action pour l’appel du 1er juin, une association de personnalités tchadiennes ayant une notoriété internationale, et la coalition Wakit Tama, qui regroupe des partis politiques et associations opposés au conseil militaire de transition, ont décidé de se donner la main dans un cadre qui s’appelle « déclaration des organisations tchadiennes pour une transition inclusive ».

Ils dénoncent la-non représentativité du comité mise en place et jugent qu’il ne représente pas toutes les composantes de la société tchadienne. Selon le professeur Avocksouma Djona, l’un des membres de cette nouvelle alliance, la voie suivie par le Conseil militaire de transition n’est pas de nature à apaiser le peuple tchadien et à ramener la paix.

La mission que s’assigne donc cette nouvelle coalition est de mettre la pression aux autorités militaires pour un dialogue national inclusif. Elle s’insurge notamment contre le mode de désignation des personnalités qui vont siéger au sein des différentes institutions et gérer la transition, également le conseil national de transition, le parlement provisoire, avant même la tenue du dialogue national inclusif.

La rédaction

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BÉNIN : LES USAGERS DU MARCHÉ DE GANHI BIENTÔT DÉLOCALISÉS

jeu Sep 2 , 2021
Le gouvernement du Bénin a identifié un site pour le relogement des usagers du marché de Ganhi. Ceci fait suite à la mise en œuvre du projet de reconstruction du marché de Ganhi. Le Conseil des ministres de ce mercredi 1er septembre 2021, a permis au gouvernement de décider de […]