RWANDA: LA DEMANDE DE NON-LIEU D’AGATHE HABYARIMANA REJETÉE PAR LA JUSTICE FRANÇAISE

« Complicité de génocide et de crime contre l’humanité » c’est les chefs d’accusation qui font objet d’enquête depuis 2007 contre la veuve de l’ex-président rwandais Juvénal Habyarimana. Elle est soupçonnée d’être l’un des responsables du génocide rwandais.

Agathe Habyarimana, veuve de l’ex-président rwandais Juvénal Habyarimana

La cour d’appel de Paris a rendu sa décision sur la demande de non-lieu des avocats d’Agathe Habyarimana ce lundi. Elle juge irrecevable après 14 ans de procédure. La décision ne satisfait aucune des parties. Alain Gauthier, président du collectif des parties civiles pour le Rwanda qui a porté plainte dans cette affaire, la considère a minima, voire ambiguë. Selon les avocats d’Agathe Habyarimana, cette décision prononcée pourrait être due à un  manque d’élément. Mais la cour ne s’est pas prononcée sur la question des éléments du dossier. Pour Alain Gauthier, cette décision porte uniquement sur le fond car la cour n’a pas donné les motifs de sa décision mais note quand même l’attente de la partie civile qui attend une décision Claire sur le fond.

Même réaction du côté de maître Meilhac qui représente l’ex-première dame rwandaise. Selon lui, la cour semble chercher avant tout à éviter de se prononcer sur le fond alors que le dossier est « vide d’éléments à charge ». L’avocat s’interroge également sur les éventuelles raisons politiques de ce rendu.

En mai dernier, quelques jours après la publication du rapport Duclert, le président rwandais Paul Kagamé lors d’un déplacement à Paris avait déclaré qu’Agathe Habyarimana figurait en « tête de liste » des suspects qui devraient être poursuivis en justice pour leur responsabilité dans le génocide.

La rédaction/ First Afrique Mag/Tv du 20 août 2021

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

RDC: L’EXAMEN DU BACCALAURÉAT DEBUTE DANS TOUT LE PAYS

lun Août 30 , 2021
Les épreuves écrites du baccalauréat dans le système d’enseignement congolais a débuté ce lundi 20 août 2021. Une année particulière marquée par l’épidémie du Covid-19 Ils  sont plus de 800 000 candidats inscrits dans 2 456 centres à travers le pays pour le cycle long. L’année scolaire a été perturbée […]