Bénin : L’opération « Coup de poing » déclenchée par la police à Glazoué porte des fruits

Les commissaires des unités de la police républicaine de Glazoué, d’Aklamkpa, de Thio et de Sokponta dans le département des Collines, ont simultanément lancé une opération  dénommée « Coup de poing » la semaine dernière. Les premiers résultats sont plus que satisfaisants.

L’opération « Coup de poing » lancée, suite à  plusieurs  cas de vols à  main armée qui se font enregistrer dans la commune  de  Glazoué, donne d’ors et déjà de bonnes nouvelles, tant sur le plan sécuritaire qu’économique. Elle a permis la saisie de 19 motos à deux roues, 07 tricycles et plusieurs arrestations. Des opérations menées, il en ressort que 6 présumés voleurs et 5 receleurs ont été interpellés. Une source policière déclare « nous avons reçu les informations selon lesquelles des individus ramènent des motos volées ailleurs et qu’ils viennent  vendre. C’est ainsi que nous avons commencé par fouiller. Notre première  action a été d’interpeller un certain Dossou Faustin qui serait un coiffeur qui vend des motos à côté  de la CLCAM ».

La police informe que dès sa descente, le suspect a pris la clé des champs tout en déplaçant les motos. Mais les investigations ont permis de  récupérer les motos et de les conduire au commissariat de police. Il s’est avéré que c’est un certain Marcos Agglé qui alimente ce dernier en motos volées. « C’est lui qui alimente la bande depuis Porto-Novo, Cotonou, Calavi, Bohicon et Djougou. Il reçoit des motos de partout. Ce dernier est un repris de justice ayant fait la prison à plusieurs reprises. Il est en contact avec d’autres repris de justice qui sont libres, continuant d’opérer et qui lui ramènent ces motos à Glazoué », nous apprend la police.

Notons que le présumé Marcos a été arrêté juste après  l’enterrement de son père à Mangoumi et une perquisition chez lui a permis de découvrir des plaques d’immatriculation qui sont déjà enlevées, des papiers de motos, des boulettes de chanvre indien, des clicks, des clés contacts détruites. Les voleurs appréhendés déclarent qu’ils ont dans leur réseau des imprimeurs qui les aident à confectionner de faux-vrais papiers de société de vente de motos et des agents de la DTT qui acceptent de les confectionner des plaques d’immatriculation pour des motos sans papiers. La police déplore la complicité de certains agents de  la DTT qui rendent la  tâche facile à ces hors-la-loi.

La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

LE SECRET D'UNE ENTREPRISE FLORISSANTE

mer Août 18 , 2021
Une entreprise prospère, des collaborateurs enthousiastes, une sérénité palpable et le sourire sur toutes les lèvres. Voilà le désir Secret de chaque chef d’entreprise. Pour y parvenir une seule solution : la GAB Santé. Un produit d’assurance qui offre des garanties de base exceptionnelles et d’autres optionnelles tout aussi efficaces. […]
First Afrique Tv