Bénin : Le gouvernement assainit le marché des fluides frigorigènes

Les agents des ministères du commerce et du cadre de vie ont lancé une campagne de contrôle de bouteilles de gaz destinées au marché de la réfrigération ou climatisation dans la ville de Porto-Novo, ce lundi 05 juillet 2021.

 Très déterminé à lutter contre la vente des bouteilles de gaz de mauvaise qualité, le gouvernement béninois par le biais des ministères du commerce et du cadre de vie, a initié un contrôle pour détecter les commerçants et distributeurs de fluides frigorigènes non agréés. C’est bien dans cette optique qu’une équipe conjointe du ministère du cadre de vie et du commerce a effectué une opération inopinée dans la ville de Porto-Novo le lundi 5 juillet 2021, où plusieurs irrégularités ont été constatées. Au nombre de ces dernières, on peut noter le défaut, de carte professionnelle de commerçant, d’enseigne commerciale devant renseigner sur les activités exercées, de facturier, l’absence de factures d’achat des produits frigorigènes devant permettre de connaître la provenance des bonbonnes de gaz en vente. L’équipe a fait l’amère constat que certains de

ces distributeurs et commerçants n’ont pas d’agrément mais commercialisent des fluides frigorigènes et d’autres s’approvisionnent au Nigéria au détriment des sociétés importatrices agréées au Bénin. Face à cette situation qui pénalise l’Etat béninois et les consommateurs, la délégation mixte a dû procéder à des saisies de plus d’une dizaine de bonbonnes de gaz de mauvaise qualité. Bonaventure Belly Gangbè Kpogodo, le Point focal suppléant Ozone du ministre en charge du Cadre de vie a déclaré : « Les fluides frigorigènes de mauvaise qualité érodent le circuit de circulation de gaz des véhicules ou appareils électro ménagers et endommagent surtout le condensateur et le compresseur de froid ». Rappelons que l’objectif visé par ce contrôle est de faire respecter les normes en la matière au Bénin. Il faut noter qu’un arrêté interministériel en date du 3 novembre 2011 portant règlementation de l’importation, de la commercialisation et de la distribution des hydrochrolofluorocarbones (HCFC), hydrofluorocarbones (HFC) et autres réfrigérants et des appareils et équipements utilisant de telles substances en lien avec le Protocole de Montréal relatif aux substances appauvrissant la couche d’ozone, avait déjà statué sur les conditions de l’exercice de cette activité.

La rédaction

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BÉNIN : DAMIEN DÈDÈWANOU ENTRE OFFICIELLEMENT DANS SES NOUVEAUX ATTRIBUTS

mer Juil 7 , 2021
La salle polyvalente du parlement a servi de cadre pour la cérémonie de passation de service entre Fidèle Dohato, le désormais ex- Personne Responsable des Marchés Publics (PRMP), et Damien Dèdèwanou. Elle a eu lieu ce mardi 06 juillet 2021 en présence du Directeur de cabinet du président de l’Assemblée […]