BÉNIN : UN CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE INTERNATIONAL ÉRIGÉ A OUIDAH

Un nouvel espace au service des arts et culture  a vu le jour à Ouidah. Il est le fruit de la collaboration entre le gouvernement béninois, la mairie de Ouidah et Janvier Nougloï, un promoteur des œuvres artistiques.

Le musée est une institution permanente sans but lucratif, au service de la société et de son développement, ouverte au public, qui acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité et de son environnement à des fins d’études, d’éducation   et de délectation. Conscients des atouts que présente un musée, le gouvernement, la mairie de Ouidah et Janvier Nougloï ont œuvré pour l’ouverture du Centre culturel de rencontre international (CCRI), John Smith. Un centre pluridisciplinaire autour des écritures contemporaines, qui est doté d’une salle de recherche sur l’esclavage, d’un théâtre de verdure plein air, d’une bibliothèque, d’un espace multimédia, des jardins et d’un restaurant, pour accueillir des spectacles, des expositions, des résidences d’artistes et autres. Au cours de la mise en service du centre, qui a connu la présence de plusieurs autorités dont le maire de Ouidah, Christian Houétchénou, sages, notables et le ministre Jean-Michel Abimbola, ce dernier n’a pas manqué d’exprimer sa joie de voir naître ce joyau qui est pour lui un geste de renforcement des échanges et la recherche artistique et culturelle. Il a déclaré: « La manifestation de cet engagement à soutenir les initiatives en faveur de la promotion et de la valorisation de notre patrimoine commun, par notamment la décision d’accorder une subvention annuelle pour le fonctionnement du centre constitue une preuve supplémentaire de la détermination du gouvernement à donner encore plus de contenu à la politique culturelle nationale ». Quant au maire de Ouidah, Il s’est réjoui de ce que cet espace vienne renforcer le package d’actions dont bénéficie sa ville et qui vise à mettre plus en valeur son histoire et son patrimoine culturel.

Par ailleurs, la mise en contact avec l’art, favorise l’ouverture au monde et à soi-même. L’art est le langage des sens et de l’apprentissage de l’émotion. L’importance de l’éducation artistique dans le développement de l’enfant, c’est de donner des clés d’accès aux savoirs et c’est aussi un facteur de réussite scolaire, car cette dimension favorise la réflexion et l’imagination, source d’équilibre et de plus grande confiance en soi. Il faut noter que le monde dans lequel nous évoluons aujourd’hui exige des résultats. Or, la rencontre avec l’art, provoque l’imaginaire, éveille la sensibilité et stimule l’esprit critique et développe le jugement. 

La rédaction

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

FOOTBALL : MICHEL DUSSUYER CONTINUE SON JOB AVEC LES ÉCUREUILS!

mar Juin 22 , 2021
Michel Dussuyer ne partira pas ! Le bureau exécutif de la Fédération Béninoise de Football a décidé ce mardi 22 juin au cours d’une réunion qui s’est tenue à Porto-Novo que le français restera à la tête de la sélection béninoise malgré leur défaite en guinée. C’est officiel, Michel Dussuyer […]