BÉNIN : PATRICE TALON DE NOUVEAU CHEZ BRUNO AMOUSSOU

Et de deux pour Patrice Talon. En moins de deux semaines, il a rendu visite au président du parti l’Union progressiste, Bruno Amoussou, deux fois. Les tractations pour la formation du prochain gouvernement et la décrispation du climat politique tendu sont, de sources dignes de foi, au cœur des échanges de ce mardi 4 mai 2021.

De sources concordantes, le président Patrice Talon était au domicile de Bruno Amoussou ce mardi 4 avril. Accompagné de sa garde présidentielle, le locataire de la Marina est allé discuter des questions d’intérêt national avec le Renard de Djacotomey. A en croire des sources généralement bien renseignées, la formation du prochain gouvernement était le plat de résistance de ce tête-à-tête entre les deux hommes. L’Union progressiste étant le plus grand parti, au regard des résultats des dernières élections législatives et communales, il était opportun que son président soit un allié privilégié dans la gestion du pouvoir, quand bien même son avis ne serait que consultatif.

L’autre sujet qui, d’après nos recoupements, aurait été abordé au cours de cet entrevue reste la décrispation de l’environnement politique. Plusieurs opposants au régime sont en détention provisoire dans des maisons d’arrêts. Des messages de soutien et de demande de libération fusant de toutes parts, y compris les USA, Patrice Talon ne lésine sur aucun moyen pour recevoir des conseils nécessaires de l’animal politique qu’est Bruno Amoussou en vue d’un dégel.

La rédaction

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BÉNIN : JACQUES AYADJI RECADRE ORDEN ALLADATIN ET SOLLICITE LA MÉDIATION DE TALON

mer Mai 5 , 2021
Ça carbure grave au sein de la mouvance présidentielle. Après la sortie du député Orden Alladatin sur E-télé, Jacques Ayadji s’est offusqué au point de réagir sèchement à son camarade de la grande famille présidentielle. Il en appelle à la médiation du chef de l’Etat pour éviter une guerre de […]