Bénin : le paysage politique assaini, jure Wilfried Houngbédji

Le premier chantier sur lequel Patrice Talon a agi, est d’assainir le paysage politique. De près de trois cents partis politiques, on est aujourd’hui à une quinzaine de partis au Bénin. La réforme promeut les partis d’envergure nationale au lieu des partis régionaux. Cela évite les chantages jadis légions qui empêchaient les gouvernants de se concentrer sur les projets de développement. Pour mieux accompagner les formations politiques, le financement public des partis est institué. Les mécanismes sont mis en place pour ne pas dévoyer la réforme. Les députés ont mis des parapets pour identifier ceux qui sont éligibles au financement public.

La visioconférence se poursuit et prend fin à 19 heures.

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BÉNIN : « PAS BESOIN D’ÊTRE MEMBRE D’UN PARTI POUR ÊTRE CANDIDAT Á UNE ÉLECTION PRESIDENTIELLE », WILFRIED HOUNGBÉDJI

dim Mar 28 , 2021
Évoquant la question du parrainage, le directeur de la communication de la présidence de la République a fait savoir que le parrainage n’a pas pour but d’exclure des candidats mais de jauger les projets de société par les élus, issus des partis politiques, afin d’éviter que la fonction présidentielle soit […]