LA PLACE DES LANGUES ENDOGÈNE DANS LA VALORISATION CULTURELLE DU BENIN

Malgré que le ministère de la culture ne soit pas celui habileté à gérer les questions relatives à la promotion des langues béninoises, le ministre Jean Michel ABIBOLA a tenu à partager avec les participants à cette visio-conférence les difficultés qui peuvent rejaillir de cette question. Car de par ces expériences passées, le ministre à soulever la question de la multiplicité des langues béninoises créant une difficulté dans le choix des langues à promouvoir. Dans le passé un travail avait été fait et pratiquement cinq à sept langue avait été retenus. Mais le fait est que dans les administrations, les documents officiels devront être disponibles dans toutes les langues retenues. Ce qui met en jeu-là question des traducteurs et toutes les difficultés qui peuvent y être attachées.

Ceci étant, les initiatives sont quand même en cours la prise en compte de nos langues nationales. En attendant de sentir leurs impacts sur le terrain, le ministre a invité les populations à comprendre au moins deux langues nationales. Et c’est d’ailleurs en langue béninoise que Jean Michel ABIBOLA à conclu son intervention.

La conférence a pris fin à 20 heures 06 minutes.

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BÉNIN : MADAME HERMINE HODONOU SAVI HONORÉE AU COURS DE LA JIFM

lun Mar 22 , 2021
Le 20 mars 2021 a été pour notre compatriote républicaine, une journée de plusieurs distinctions par de prestigieux trophées. En effet, après avoir été distinguée par le trophée de l’Ambassadrice de la paix au cours de la célébration de la JIFM, cérémonie organisée en faveur de la femme ; ce […]