BÉNIN : ABDOULAYE BIO TCHANÉ EXPOSE LE CADRE LÉGAL QUI FAVORISE LA BONNE GOUVERNANCE SOUS TALON

Au cours d’un webinaire qui se déroule actuellement, le ministre d’État chargé du plan et de développement, Abdoulaye Bio Tchané, a levé un coin de voile sur le cadre légal mis en place pour empêcher la mauvaise gouvernance et la corruption sous le régime de la rupture. Le premier acte posé est la création de la cour de compte. Ceci a permis au Bénin de se mettre aux niveaux des autres pays de l’Uemoa. La création de la Criet est un instrument de la bonne gouvernance qui n’est pas orientée vers les opposants mais qui travaille pour réprimer les mauvaises gestions. Le ministre Bio Tchané n’a pas manqué d’évoquer la dématérialisation de l’administration qui est un outil puissant qui évite le contact entre les citoyens et l’administration. Tout ou presque tout se fait désormais en ligne et en un temps record. Beaucoup d’autres réformes font le lit à la bonne gestion.

Le webinaire est organisé par les sections France des partis politiques de la mouvance présidentielle. Il se poursuit et prend fin à 21 heures.

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BENIN : «LA CORRUPTION N'EST PAS UN FAIT CULTUREL AFRICAIN», Abdoulaye Bio Tchané

sam Mar 20 , 2021
Le ministre Abdoulaye Bio Tchané est on ne peut plus clair sur la question de la corruption en Afrique et au Bénin. En répondant à un internaute qui voulait savoir si la corruption n’est pas un fait culturel, le ministre d’État s’est désolé de faire remarquer qu’il n’en est rien. […]