BÉNIN : L’ODEM INVITE LES JOURNALISTES AU PROFESSIONNALISME EN PÉRIODE ÉLECTORALE

Dans le cadre de la prochaine élection présidentielle, l’observatoire de la déontologie et de l’éthique dans les médias (ODEM), a exhorté les professionnels des médias à éviter «le terrorisme médiatique» en cette période très sensible et à respecter scrupuleusement les recommandations de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC). 


C’est à travers le communiqué N’ 001/2021/0DEM-08 du mercredi 10 mars 2021 que l’observatoire a rappelé aux hommes des médias les dispositions réglementant la corporation. La période électorale, rappelle L’ODEM, appelle à de grandes vigilances «car la plus petite étincelle allumée par un organe de presse peut engendrer un grand foyer de tension dont les conséquences sont souvent incontrôlables.» Malheureusement, déplore l’observatoire, au lieu de se limiter à leurs rôles de collecte, de traitement et de diffusion d’informations, «des professionnels des médias transforment leurs médias en des Cours et Tribunaux qui jugent et condamnent en dernier ressort des  justiciables.» Pire, remarque L’ODEM, «ils usurpent aux organisations de la société civile leurs prérogatives et font de l’alerte précoce en prêtant des intentions de trublion à des personnalités.»

Cet état de chose n’est pas de nature à préserver la paix en ce moment très sensible. C’est pour prévenir les dérives que L’ODEM invite les journalistes à rester collés à «notre Code de déontologie qui est notre bible.» Aussi, invite-t-il les professionnels des médias à respecter scrupuleusement les décisions de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication(HAAC) réglementant cette période afin éviter des sanctions conformément à la réglementation en vigueur.

La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

COUR PÉNALE INTERNATIONALE : GBAGBO ET BLÉ GOUDÉ DEFINITIVEMENT FIXÉS LE 31 MARS

ven Mar 12 , 2021
Laurent Gbagbo et son co-accusé, Charles Blé Goudé seront définitivement fixés le 31 mars prochain à la Haye. Ils sauront s’ils seront libérés ou gardés pour la suite du procès. C’est ce qui ressort d’un communiqué du président de la Chambre d’Appel de la CPI en date du 11 mars […]
First Afrique Tv