LÉGISLATIVES EN CENTRAFRIQUE: L’ANE PROMET CORRIGER LES FAIBLESSES DU PREMIER TOUR

Après la convocation du corps électoral, l’Autorité nationale des élections a annoncé le deuxième tour des législatives et la reprise du premier tour là où il avait été annulé, ce 18 février.

Après analyse des nombreuses difficultés rencontrées lors du premier tour groupé du 27 décembre dernier, L’ANE a relevé les problèmes logistiques, ou encore les faiblesses de certains personnels. «De larges critiques ont été soulevées par rapport aux prestations des membres des bureaux de vote. Nous nous sommes penchés sur ces critiques. Certaines valaient la peine d’être prises en compte. De nombreuses mesures ont été prises et la formation est l’une de ces actions qui vont permettre de corriger les erreurs du passé », a reconnu Théophile Momokoama, le rapporteur général de l’ANE.

Notons qu’une quinzaine de membres de démembrements ont été radiés, certains pour violation de serment ou insubordination.

 « Nous ne négligeons pas l’environnement sécuritaire qui avait beaucoup affecté le scrutin du 27 décembre et nous pensons que les choses s’améliorent. Il y a des zones où il n’a pas été possible d’organiser les élections en décembre et qui sont aujourd’hui quasiment libérées », a-t-il ajouté ?

S’agissant du retrait annoncé des candidats de l’opposition de la coalition COD2020, Théophile Momokoama affirme n’avoir reçu aucune démarche officielle en ce sens.

La rédaction

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BÉNIN/ POLITIQUE : LA RÉPLIQUE DE PAUL HOUNKPÈ A JOËL AÏVO

sam Fév 20 , 2021
L’affichage de la liste des candidats retenus pour la présidentielle d’avril 2021, a engendré des débats  houleux. Les  publications sur les réseaux sociaux, les conférences de presse etc sont les armes dont se servent les opposants. Dans ce désarroi, pour l’avoir traité de menu fretin, Paul Hounkpè, secrétaire exécutif national […]