ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2021 : L’INVITATION DE SOCIAL WATCH POUR UNE ÉLECTION INCLUSIVE

Le réseau Social Watch Bénin a fait ce jeudi 21 janvier 2021 une déclaration publique pour appeler les autorités à la prise d’une réforme législative en vue d’une élection présidentielle inclusive pour avril 2021

La présidente de Social Watch Bénin, Blanche Sonon, a lancé ce jour, par le biais d’une déclaration de presse, un appel pour la réforme de la loi électorale au Bénin. A en croire sa déclaration, l’intervention d’une réforme de la loi électorale est nécessaire pour assurer la tenue d’une élection inclusive en avril 2021. 

 « Nous invitons le Chef de l’Etat, débiteur de la paix nationale, l’Assemblée nationale, voire toute la classe politique, à lever tous les obstacles législatifs en vue de faire participer tous les citoyens qui le désirent, à la compétition électorale de 2021 pour le respect des principes démocratiques et la sauvegarde des acquis démocratiques », a-t-elle affirmé. Social Watch Bénin juge urgente cette réforme électorale car il appréhende une « crise préélectorale qui risque de perturber la paix, un joyau que le Bénin vend au plan international ».

Le corps électoral béninois étant convoqué pour 11 avril prochain dans le cadre de l’élection présidentielle. La présidente du réseau Social Watch a dans sa déclaration attiré l’attention des uns et des autres sur le fait que des « voix s’élèvent de plus en plus, pour dénoncer la barrière du parrainage » à l’approche de l’élection. « Pire, des recours ont même été formulés devant la Cour constitutionnelle de notre pays pour que ces questions soient réglées au mieux, dans l’intérêt supérieur de la nation béninoise, mais elle s’est déclarée incompétente. Or l’arbitrage de cet organe de régulation du fonctionnement des institutions de la République était attendu aussi bien par la communauté nationale et internationale, la société civile que par les partis politiques et les autres institutions impliquées dans le processus électoral ». 

A en croire les propos de la présidente de l’institution, la loi instituant le principe du parrainage des candidats à l’élection présidentielle « souffre de consensus national ». Afin donc de préserver la paix, Social Watch appelle au « sens élevé de responsabilité du président Patrice Talon afin qu’il mette tout en œuvre pour faire de la prochaine présidentielle une fête de la démocratie comme promis ». Cela, en vue d’éviter pour le Bénin, entre autres, « un faible taux de participation des populations à ce scrutin d’enjeu national, une élection présidentielle exclusive (…), la contestation des résultats (…), la violence électorale avec ses impacts sur la paix nationale ».  

La rédaction

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BÉNIN : 30,5 MILLIARDS FCFA MOBILISÉS POUR LA GESTION DE LA COVID-19

ven Jan 22 , 2021
Afin de venir à bout de la crise sanitaire due à la COVID-19, le Bénin a mobilisé auprès de l’Union européenne au Bénin, une somme de 30,5 Milliards FCFA. La cérémonie de remise de chèque au gouvernement béninois s’est déroulée mercredi 20 janvier 2021, au Ministère de l’économie et des […]