LIBYE : LE FORUM DU DIALOGUE POLITIQUE LIBYEN EN CONCERTATION À GENÈVE

Le comité consultatif du Forum du Dialogue Politique Libyen (FDPL) a démarré des concertations directes ce mercredi 13 janvier à Genève.

En effet, c’est pour trouver un mécanisme de sélection au nouvel exécutif unifié que le comité s’est réuni. Il est composé de dix-huit 18 personnes.

Selon plusieurs observateurs, c’est la dernière opportunité pour la Lybie. Les ambassadeurs des Etats-Unis, de la France et de l’Allemagne ont invité les Libyens à « saisir cette occasion ». Le choix des membres de cet exécutif et leur base de sélection, constitue l’équation dont la résolution n’est pas gagnée d’avance.

Rappelons que depuis environ trois mois le processus politique est bloqué. Ce qui empêche les avancées observées aux niveaux militaire et économique.

L’accord de cessez-le-feu se fragilise ainsi que les difficultés relatives au mécanisme de sélection de l’exécutif. Cependant la question du cadre juridique et constitutionnel pour les élections divise également le pays.

L’envoyée spéciale par intérim à Tripoli Stéphanie Williams, à travers son discours inaugural a mis en garde les Libyens contre un nouvel échec. Elle a ensuite invité les uns et les autres à agir pour que les élections se tiennent le 24 décembre prochain.

Par ailleurs, un appel a été lancé à l’endroit du conseil de sécurité des nations Unies par les femmes membres du forum du dialogue politique afin d’isoler les mercenaires de la Libye, d’appliquer la justice transitionnelle et de mettre l’exécutif sous observations. A cela elles ont invité au respect de l’équité homme- femme dans la formation du prochain gouvernement unifié.

En outre les concertations se poursuivront pendant trois jours.

La rédaction

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BÉNIN : LE RÉCÉPISSÉ DE LA CARTE NATIONALE D’IDENTITÉ DÉSORMAIS AUTORISÉ DANS LE DOSSIER DU BEPC ET BAC

jeu Jan 14 , 2021
Le ministre de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo, à travers une note de service a annoncé l’autorisation du récépissé de la carte nationale d’identité, en lieu et place de la carte elle-même dans le dossier des candidats au BEPC et au BAC ce 13 janvier. […]