RECOURS CONTRE LE PARRAINAGE AU BÉNIN: LA COUR SE PRONONCE LE 07 JANVIER 2021.

Les sages de la cour constitutionnelle se prononceront sur les recours déposés contre le parrainage le 07 janvier 2021. La décision a été prise au cours de l’audience plénière du jeudi 24 décembre 2020, présidé par le professeur Joseph Djogbénou.

Prof Joseph Djogbenou, président de la Cour Constitutionnelle

La cour constitutionnelle, haute institution juridique béninoise, dont les membres sont les gardiens de la constitution, se prononcera dans les jours à venir sur les recours déposés par des concitoyens sur l’application du système de parrainage à l’élection présidentielle de 2021. Ces derniers qui demandent aux sages de la cour, la suppression du parrainage, seront fixés sur leur sort le 7 janvier 2021. Il faut rappeler qu’au Bénin, les candidats à l’élection présidentielle doivent avoir 10% du nombre total des élus nationaux, soit 16 députés et ou maires sur le collège de 160 élus parrains. Ce principe est une innovation introduite dans la constitution révisée le 1er novembre 2019 au parlement. Depuis son adoption, le principe du parrainage fixé à l’article 44 de la nouvelle constitution et décliné à l’article 132 du code électoral, est au cœur d’une vague de critiques. La société civile et une partie de l’opposition béninoise demandent la suppression du parrainage pour garantir des élections inclusives. Mais du côté du pouvoir, les assurances sont données. En effet, au cours de sa tournée nationale de reddition de compte du 12 novembre au 12 décembre dernier, le Président de la République, S.E.M Patrice Talon a pris des engagements forts pour des élections inclusives. Il a rassuré les partis d’opposition sur son engagement à travailler pour que les candidats issus de leurs rangs aient les parrainages. Peu rassurés, certains opposants ont saisi le juge constitutionnel pour obtenir la suppression du parrainage avant la tenue du scrutin présidentiel dont le premier tour est prévu le 11 avril 2021. Le 07 janvier prochain, la classe politique sera située après le verdict des 7 sages de la Cour.

 La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

CENTENAIRE DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE SAINTE THÉRÈSE DE L’ENFANT JESUS DE GODOMEY : GILLES AGOSSOU SEME LA JOIE DANS LES CŒURS DES ENFANTS

lun Déc 28 , 2020
À l’occasion du centenaire de l’église catholique Sainte Thérèse de l’enfant Jésus, le conseiller communale de Godomey de la commune Abomey-Calavi, Gilles Agossou communément appelé Gilles Akpa a réuni les enfants démunis dudit arrondissement pour festoyer, ce 27 décembre 2020. En effet depuis cinq ans l’homme a pour coutume d’apporter […]
First Afrique Tv