SÉCURITÉ ROUTIÈRE AU BÉNIN : TALON PROMET ÉRADIQUER TOTALEMENT LE RANÇONNEMENT.

Le chef de l’État poursuit inlassablement sa lutte contre l’insécurité routière et le rançonnement sur les corridors. Il a promis au cours de sa visite à Bohicon, ce lundi 7 décembre 2020, qu’il mettra fin au rançonnement sur les corridors.

Le Président Patrice TALON à Bohicon

Le président de la république, Patrice Talon et son équipe se sont rendus à Bohicon, dans le département du Zou ce lundi 07 décembre 2020. L’objectif de cette visite s’inscrit  dans le cadre de la tournée nationale entamée par le chef de l’État depuis le 12 novembre dernier. Dans cette ville carrefour, le numéro un béninois  a indiqué qu’« aujourd’hui, près de 80% du rançonnement a disparu de nos axes routiers ». Il  a précisé que le rançonnement et l’insécurité étaient de véritables fléaux qui, durant longtemps, ont entaché le principe de la libre circulation des marchandises et des biens sur les corridors. Pour pallier à ces maux, le chef de l’État a créé la police républicaine, une fusion de la police et de la gendarmerie, qui mène un combat acharné contre l’insécurité sur les axes routiers.

En effet, Bohicon est une ville dynamique en raison d’activités économiques, car elle est située au carrefour de plusieurs axes routiers. Elle voit défiler chaque jour des centaines de véhicules appelés gros porteurs. C’était également un repère pour les bourreaux des transporteurs. Mais depuis 2016, les réformes engagées par le président de la République ont redonné le sourire aux transporteurs qui jadis, étaient sujets à des actes de rançonnement et d’insécurité sur les axes routiers. La formule de Talon a été la création de la police républicaine, une fusion de la police et de la gendarmerie. Cette stratégie a donné des résultats très satisfaisants. Aujourd’hui, le gouvernement de Patrice Talon est presque arrivé à bout de ces maux. Car les transporteurs ne risquent plus grand-chose. Des dispositions sont en train être prises pour débarrasser les récalcitrants qui continuent de rançonner sur les axes routiers.

Par ailleurs, le chef de l’État a saisi cette occasion pour remercier la population de Bohicon qui a cru en lui en 2016. Il a également brossé les réalisations et les acquis de son programme d’actions. Très satisfait de son hôte, le maire Rufino d’Almeida n’a pas hésité à louer l’audace et la détermination de l’homme ainsi que ses actions qui impactent le quotidien des populations. Il déclare « le Chef de l’État a compris que le développement n’est pas l’apanage des fainéants. Nul ne doute que les réalisations inscrites au Programme d’actions du gouvernement sont visibles à Bohicon. Parmi celles-ci, on peut citer, les chantiers de pavage de rues et d’assainissement, le projet de construction de la route Carrefour Zapkô-Djidja ». « Face à l’histoire et au nom de votre devoir pour la prospérité nous aurons tort d’arrêter cette marche vers le développement », a conclu le maire de la commune de Bohicon.La rédaction

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BÉNIN : CRESSAN AGOSSOU Á PROPOS DE LA MAFIA FONCIÈRE A ABOMEY-CALAVI

mer Déc 9 , 2020
Le jeune leader, Cressan Agossou, chargé de mission du président de l’Assemblée nationale et membre fondateur du Bloc républicain (BR), a, au cours d’une émission, donné son point de vue sur la gestion foncière à Abomey-Calavi. « Ne parlons pas de gestion foncière mais plutôt de mafia foncière », a déclaré le […]