BÉNIN: ENABEL APPUIE 5 MEILLEURES INNOVATIONS DU CONCOURS “INNO-VALORANA“.

L’Agence belge de développement (Enabel) a appuyé les 5 premières innovations du Concours national de l’innovation dans la valorisation des (sous) produits et résidus de l’ananas “Inno-valorana“. 

Le Programme de Développement de l’Entrepreneuriat dans la Filière Ananas (DEFiA), a initié le concours national de l’innovation dans la valorisation des (sous) produits et résidus de l’ananas “Inno-valorana“. Ce dernier a livré son verdict ce vendredi 20 novembre 2020 à Golden Tulip hôtel. Le présent concours qui vise à développer des solutions innovantes pour la mise en valeur des résidus de l’ananas au Bénin, a retenu cinq (5) meilleures innovations au terme de la phase finale.

Afin de soutenir la filière ananas sur tous les plans, l’Agence belge de développement (Enabel) s’est engagée dans la valorisation des déchets issus de l’ananas, à travers le Programme de Développement de l’Entrepreneuriat dans la Filière Ananas (DEFiA). Cet engagement  amène Enabel, sur la quarantaine de projets recueillis suite à un appel à projets lancé, à retenir par le biais des membres du jury, les cinq premières meilleures innovations. « Les lauréats recevront un accompagnement technique et financier pour réaliser la mise en œuvre de leur projet », précisé Wilma Baas, manager du Programme DEFiA. Il a expliqué que le programme vise à contribuer à la mise en œuvre du Programme National de Développement de la Filière Ananas (PNDFA) notamment à travers le renforcement de manière inclusive et durable des chaînes de valeur ajoutée ciblées, leur positionnement sur le marché et la professionnalisation des agri-entrepreneurs y impliqués, ainsi que la création d’un environnement favorable au développement des chaînes de valeur et à l’innovation. Cette démarche va permettre, selon Mr Baas, de contribuer à l’augmentation des revenus des acteurs, à la création d’emploi dans la filière de l’ananas et à l’équilibre macro-économique du Bénin. Très content de l’initiative, le représentant du ministre de l’agriculture, Innocent Togla a reconnu que la recherche des idées nouvelles pour la valorisation des résidus issus de la transformation de l’ananas reste une action qui impactera considérablement la filière. Tout en rassurant de l’engagement du ministère à accompagner l’initiative, il a salué le dynamisme de la coopération bénino-belge.

La rédaction

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

PRÉSIDENTIELLE DE 2021 : LA SOCIÉTÉ CIVILE ET CERTAINS OPPOSANTS ONT FAIT DES RECOURS AU SUJET DE LA LOI ÉLECTORALE DE NOVEMBRE 2019.

mer Nov 25 , 2020
En guise de contestation à la règle des parrainages exigés pour être candidat à l’élection présidentielle du 11 avril prochain, cinq recours ont été déposés par des citoyens et opposants devant la Cour constitutionnelle. L’objectif de ces recours est que la cour constitutionnelle déclare inapplicable la disposition de la loi […]